À Poissy, les habitants disent non au maintien de la prison en centre-ville

Souhaitez-vous le maintien de la prison en centre-ville ? La réponse est claire, c'est non. Ce sujet sensible a été soumis à la population de Poissy dans les Yvelines après l’effondrement le 28 mars dernier d’une partie d’un mur d’enceinte de la maison centrale.

Une partie du mur d'enceinte de la prison de Poissy s'est effondré le 28 mars dernier.
Une partie du mur d'enceinte de la prison de Poissy s'est effondré le 28 mars dernier. © Thomas SAMSON / AFP
Pour Karl Olive, le maire de Poissy, c'est une victoire. Ses administrés ont voté sur tablette ou smartphone. Au final, 15% du corps électoral a participé. A la question : "souhaitez-vous le maintien de la prison en centre-ville ?", la réponse a été à 82% contre. Le 28 mars, un bout de l'enceinte extérieure s'est effondré. Aucun blessé ou tentative d'évasion, mais une preuve de vétusté. La maison centrale de Poissy accueille 180 détenus longue peine dans un bâtiment de 1821. Plutôt que de le rénover, la mairie demande la construction d'une nouvelle prison loin du centre-ville, à côté de l'usine de PSA.

"Le département, la région, la communauté urbaine, le Sénat appuient cette demande avec des pistes de relocalisation et un plan de financement. Je ne vois pas comment la Garde des Sceaux ne pourrait pas être attentive aux préconisations voulues par tous", affirme le maire de la commune.
durée de la vidéo: 01 min 45
À Poissy, les habitants disent non au maintien de la prison en centre-ville ©France 3 Paris - Île-de-France
 

Accès aux transports

Tous ne partagent pas cet avis comme le syndicat Force ouvrière, qui préfère la rénovation et maintien de la prison en centre-ville. "Les familles ont accès directement au RER, aux transports en commun. Ce serait beaucoup plus difficile si la prison était excentrée. Même pour les agents qui y travaillent, on a nos familles, nous sommes installés", explique Samuel Canivez, surveillant à la Maison centrale de Poissy et membre de FO pénitentiaire. La ministre de la Justice a prévu 60 millions d'euros pour rénover la prison. La ville de Poissy espère que la consultation numérique incitera l'État à choisir le déménagement.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
prison justice société travaux publics économie