Yvelines : l'Etat renonce à vendre le domaine de Grignon à un promoteur immobilier

Publié le
Écrit par PDB
Le domaine de Grignon, en 2016.
Le domaine de Grignon, en 2016. © KENZO TRIBOUILLARD / AFP

L'Etat a annoncé lundi mettre fin à son projet de vente du domaine au promoteur immobilier Altarea Cogedim. Les défenseurs du site de Grignon, qui accueille l'école d'ingénieurs agronomes AgroParisTech, saluent "une victoire".

Manifestations, blocage de l'école... Alors que des étudiants et des militants écologistes s’étaient mobilisés contre la vente du domaine de Grignon à un promoteur immobilier, l’Etat a annoncé l’interruption du projet. Berceau de l'agronomie française, le domaine - qui accueille l'école AgroParisTech - comprend 130 hectares de terres agricoles (dont une ferme expérimentale), plus de 133 hectares de bois ainsi qu’un château du XVIIe siècle.

L’école doit déménager pour rejoindre le grand pôle scientifique Paris-Saclay, en 2022. La reprise du site par Altarea Cogedim avait ainsi été officiellement actée à l'été 2021. Le promoteur immobilier prévoyait entre autres de construire des logements, et des aménagements pour accueillir des séminaires et des événements.

Il n’est pas possible de maintenir la procédure actuellement engagée

La préfecture des Yvelines

Mais dans un communiqué publié ce lundi, la préfecture des Yvelines a annoncé l'interruption du projet. "Une nouvelle procédure de cession sera lancée au second semestre 2022", explique la préfecture, évoquant "des discussions complémentaires sur l’avenir du site de Grignon" menées depuis l’été avec "les collectivités territoriales, les acteurs locaux et les communautés étudiante et scientifique".

"Ces consultations devant se poursuivre, il n’est pas possible de maintenir la procédure actuellement engagée", poursuit le communiqué. "Cette décision ne remet pas en cause le calendrier prévu pour l’installation d’AgroParisTech sur le site de Saclay, qui offre des perspectives de développement scientifique et universitaire incomparables", note toutefois la préfecture des Yvelines.

De quoi "permettre de s’accorder sur le meilleur projet possible" pour le site de Grignon, a réagi Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture et par ailleurs ancien d'AgroParisTech.

Une "victoire temporaire" saluée par les écologistes

Du côté des opposants, les élus écologistes au conseil régional d’Île-de-France ont salué une "victoire temporaire". "Il est grand temps d’enterrer définitivement un projet de vente à but lucratif et d’acter un projet qui sauvegarde le domaine de Grignon dans l’intérêt des générations futures", affirment-ils dans un communiqué.

Julien Bayou, conseiller régional et par ailleurs secrétaire national d’EELV, a également salué une "victoire": "Bravo aux étudiantes de AgroParistech pour cette merveilleuse mobilisation… C'est à Grignon que s'invente l'avenir de l'agriculture, respectueuse des sols, du vivant, du climat."

Face au promoteur immobilier, un projet alternatif, "Grignon 2026", avait été lancé par une association d'anciens élèves de l'école et soutenu par la communauté de communes Cœur d'Yvelines, pour faire du site "un centre international dédié à l'agriculture, l'alimentation et l'environnement", "dans l'intérêt du territoire". Mais leur offre n'avait pas été retenue.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.