Yvelines – Les marchés de Versailles fermés jusqu'à la fin mars

Face à la propagation du coronavirus, la mairie de Versailles a annoncé la fermeture de ses marchés alimentaires, à partir de ce dimanche 22 mars jusqu'au dimanche suivant.

La ville de Versailles a décidé la fermeture de ses marchés au moins jusqu'au dimanche 29 mars.
La ville de Versailles a décidé la fermeture de ses marchés au moins jusqu'au dimanche 29 mars. © BELGA/MAXPPP
Ne plus prendre aucun risque. La ville de Versailles a décidé, "en étroite concertation avec le préfet du département des Yvelines et le directeur de l'hôpital (Mignot, ndlr)" de fermer les marchés de la ville "pendant une semaine", jusqu'au 29 mars inclus.

La municipalité affirme prendre cette décision "devant l'augmentation rapide du nombre de personnes atteintes de coronavirus devant être hospitalisées et l'engorgement des services de soin critiques de l'hôpital Mignot" anticipant un "pic de l'épidémie attendu en fin de semaine prochaine".

Une mesure rare alors que nombre de municipalités tentent encore de maintenir ces lieux ouverts malgré la propagation du Covid-19 en France.  

"Il faut qu'ils mangent des produits frais"

Cette semaine, les commerçants forains ont reçu le soutien du ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation Didier Guillaume : "Il faut qu'ils (les français, ndlr) mangent des produits frais. Il faut qu'ils mangent des fruits et légumes", a-t-il affirmé sur BFMTV le 19 mars.

Et soutenir les petits producteurs quand les ventes de la grande distribution ont elles enregistré une hausse jamais vue : +38% en une semaine selon l'indicateur de référence Nielsen. Mais certaines communes qui manquent de personnels, de placiers ou de barrières pour organiser les flux, ont déjà fermé leurs marchés pour minimiser les risques.

A Paris, Nathalie Gougy, qui a son étal dans un marché du XVe arrondissement, prévient : "Sans discipline des primeurs et des clients, les marchés vont fermer".
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
alimentation société coronavirus/covid-19 santé