Cet article date de plus de 5 ans

11 novembre. Devoir de mémoire : le témoignage de Louis Tardivel auprès des jeunes

A l'occasion des cérémonies d'anniversaire de l'armistice de 1918 à Nantes, Louis Tardivel, 89 ans, résistant de la seconde guerre mondiale, est venu rencontrer des jeunes en service civique pour échanger sur les notions de l'engagement... 
Le résistant Louis Tardivel lors des commémoration du 11 novembre, en 2015.
Le résistant Louis Tardivel lors des commémoration du 11 novembre, en 2015. © Frédéric Grunchec
L'engagement de Louis Tardivel s'est construit autour de son histoire familiale. Lui qui lisait les journaux à son père malvoyant après la grande guerre, a bien senti les prémices du second conflit s'installer... Il est entré à l'âge de 15 ans en résistance. Il était alors lycéen à St-Brieuc. Le jeune homme participe alors à la création d'un journal clandestin. Vingt-cinq de ses camarades seront arrêtés par la Gestapo. Lui réussira à rejoindre sa famille dans la campagne de Loudéac pour aider à l'installation d'un foyer de résistance...

Toute cette histoire, Louis Tardivel est venu la raconter ce 11 novembre 2015 auprès de jeunes en service civique...

>> Voir le reportage de Christelle PINEAU et Frédéric GRINCHEC : 

11 novembre. Devoir de mémoire : le témoignage de Louis Tardivel auprès des jeunes

Ne pas céder aux peurs et agir... un combat, un état d'esprit récompensés par la légion d'honneur, remise au résistant en cette journée de commémoration.
 

Louis Tardivel, résistant lors de la seconde guerre mondiale, se voit remettre la Légion d'Honneur le 11 novembre 2015 à Nantes.
Louis Tardivel, résistant lors de la seconde guerre mondiale, se voit remettre la Légion d'Honneur le 11 novembre 2015 à Nantes. © Frédéric Grunchec

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
première guerre mondiale histoire sorties et loisirs résistance seconde guerre mondiale