Nantes : un réseau de téléphonie 4 G annoncé pour fin 2012

Publié le Mis à jour le
Écrit par LQ avec AFP

L'opérateur Orange (groupe France Télécom) équipera fin 2012 les villes de Nantes et de Lyon  d'un réseau de téléphonie mobile de quatrième génération (4G).

C'est ce qu'a annoncé ce jeudi le PDG d'Orange, Stéphane Richard, lors du lancement des premiers tests 4G à Marseille.
"Marseille est la première ville connectée au très haut débit mobile, et dès fin 2012, nous déploierons la 4G à Lyon et à Nantes", a indiqué M. Richard lors d'une conférence de presse en présence du sénateur-maire de Marseille Jean-Claude Gaudin.
 
L'opérateur a choisi Marseille comme ville pilote pour ses tests sur la 4G. Parmi les testeurs, Orange a notamment choisi l'équipe dirigeante du club de football local, l'OM.
 
"Nous comptons lancer les offres commerciales en 2013 mais cela dépendra de la gamme disponible de terminaux", a expliqué M. Richard qui estime que "le passage à la 4G pour le grand public va nécessiter des terminaux, il y en a quelques-uns mais encore très peu".
"Sur nos 200 antennes dans la ville de Marseille, 150 sont déjà à la norme 4G, et elles seront toutes équipées dans quelques mois", a ajouté le PDG d'Orange.

Une ligne à très haut débit sur un téléphone mobile
 
La 4G permettra d'avoir depuis son mobile un débit équivalent à celui délivré actuellement par une ligne fixe internet très haut débit.
"Notre première grande motivation en changeant de technologie c'est de faire face à la révolution des usages", indique M. Richard, soulignant que l'usage de données a explosé, en étant "multiplié par 68 depuis cinq ans".
 
Orange compte également pour la 4G pour améliorer et enrichir les usages sur les terminaux mobiles grâce à la fluidité et la qualité de l'image et la vitesse de défilement.
 
Ce premier déploiement de la 4G par Orange à Marseille est mené avec l'équipementier Alcatel-Lucent.
Bouygues Telecom mène également des tests sur la 4G à Lyon, qui débutent ce jour, et a équipé plus de 300 testeurs bénévoles de petits récepteurs leur permettant de se connecter à la 4G depuis des terminaux équipés pour recevoir la 3G (la plupart des smartphones actuellement sur le marché et qui ne fonctionnent pas avec la nouvelle technologie, ndlr).