Technicolor Angers: possible offre de reprise de l'usine vendredi

Une offre de reprise de l'usine d'Angers, filiale du groupe Technicolor, pourrait être déposée vendredi par l'un des deux repreneurs potentiels, Paul Raguin, PDG du groupe Eolane

Par ChT avec AFP

L'administratrice judiciaire avait fixé à titre indicatif la date butoir du 1er octobre pour déposer les offres de reprise mais "on a obtenu de l'administratrice judiciaire Mme Carole Martinez de pouvoir travailler encore sur le sujet jusqu'à vendredi", a déclaré M. Raguin. "Nous espérons pouvoir être en mesure de proposer quelque chose".

Paul Raguin est PDG du groupe Eolane (282 ME de CA et 2.400 salariés en 2011), basé au Fresne-sur-Loire (Maine-et-Loire), spécialisé dans la sous-traitance électronique. Son projet porte sur le développement d'une production de cellules photovoltaïques et pourrait porter sur 80 emplois sur le site d'Angers.
Cette semaine est "la semaine de la dernière chance, si rien n'est fait, cela sera la liquidation", avait déclaré mardi Guillaume Trichard, porte-parole de l'intersyndicale (CGT, CFDT, SUD, Unsa, CFE-CGC) Technicolor, après l'absence d'offre de reprise
au 1er octobre.

L'intesyndicale a rencontré la ministre déléguée aux PME
Le tribunal de commerce de Nanterre doit se prononcer le 11 octobre sur une éventuelle liquidation de l'entreprise, qui emploie 351 salariés.
L'intersyndicale Thomson a appelé à un rassemblement des salariés vendredi à Angers pour convoquer un "tribunal de grande ignominie" pour faire le procès de Technicolor.
L'intersyndicale, qui a rencontré mardi la ministre déléguée aux PME, Fleur Pellerin, espère un geste de France Telecom, "seul donneur d'ordre potentiel" sur ce site selon eux.
Dernière usine de production en Europe du groupe français de matériel de télécommunications et audiovisuel, Thomson Angers a été placé en redressement judiciaire le 1er juin.

Lire notre article du 02 10 12: Toujours pas "d'offre de reprise" de l'usine d'Angers

 

Sur le même sujet

Les + Lus