Cet article date de plus de 8 ans

Éolien offshore, "Innovation" un navire germano-belge déjà opérationnel

Le géant allemand du BTP Hochtief et le belge Deme ont construit un navire prototype pour la pose d'éoliennes géantes en mer
Innovation sera affrété par Areva à partir de 2014 pour la pose d'éoliennes en mer
Innovation sera affrété par Areva à partir de 2014 pour la pose d'éoliennes en mer © geosea
Dans les Pays-de-la-Loire on y croit beaucoup. Élus et chefs d'entreprises avancent leurs arguments pour faire de la région le numéro un de nouvelle activité industriele. Navires spécialisés et éoliennes pourraient être fabriqués ici. Nombre d'opposants s'alarment, en imaginant leur horizon estival peuplé d'éoliennes disgracieuses.
Pendant ce temps, le long de la mer du nord, Belges et Allemands sont déjà passés à l'action. On savait qu'ils avaient une bonne longueur d'avance en matière d'éolien offshore, cette fois ci, ils posent un jalon de plus dans la conquête et la maîtrise de ces technologies.

220 millions d'euros pour "Innovation"
"Innovation" est le premier navire d'une série prometteuse du point de vue de ses constructeurs. Long de 147,5 mètres, large de 42, le navire peut se percher sur ses jambes à 50 mètres au dessus du fond de la mer pour travailler. Il dispose d'une grue capable de lever 1000 tonnes à 45 mètres de distance et jusqu'à 65 mètres en hauteur.
Sous pavillon allemand, "Innovation" est servi par un équipage de 25 marins. Et peut accueillir en hôtellerie une centaine de personnes venues travailler à son bord.
Pour l'un de ses promoteurs, Luc Vandenbulcke patron du groupe GeoSea : "Nous allons vers des projets géants. Il faut donc se grouper et franchir des étapes jamais vues avant".

Un marché de 800 éoliennes
Les promoteurs d"Innovation" estiment le marché des très grandes éoliennes offshore à 800 machines à installer d'ici 2020. Elles auront besoin de navires comme celui ci. Elles seront construites sur des sites profonds, avec des fondations lourdes d'environ 1000 tonnes, avec des turbines de 7 MW de puissance toujours plus complexes à manipuler.

Les premiers contrats d'Innovation
Pour son premier chantier en Mer du Nord au large de Bremerhaven, Innovation installe 80 machines M5000 de 5MW pour le compte de Areva. Ensuite, c'est l'Espagnol Vestas qui utilisera les compétences d'Innovation dans les eaux danoises et belges jusqu'en en 2014. À partir de 2014, le navire travaillera exclusivement pour Areva, le géant de l'industrie nucléaire. Sans précisions pour l'instant sur la localisation des chantiers.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éolien