• faits divers
  • société
  • économie
  • sport
  • football
  • Insolite

Yannick Agnel champion olympique et les pieds sur terre

Le champion olympique aujourd'hui à Angers en 100 m nage libre / © Alain Jocard AFP
Le champion olympique aujourd'hui à Angers en 100 m nage libre / © Alain Jocard AFP

Yannick Agnel " bon copain" avec son statut de double champion olympique à Londres l'été dernier (200 m et 4x100 m), car pour lui un titre olympique n'est pas une finalité. Un sportif vraiment sympa. 

Par Evelyne Jousset








Q: comment abordez-vous ces Championnats de France et les Championnats d'Europe qui suivront la semaine prochaine?
R: "Les deux peuvent être un beau challenge, donc on va voir ce qu'on va pouvoir faire sur chacune des courses. J'ai pas mal de courses, il va falloir que je sois le plus serein possible, le plus "pro" possible aussi. J'avais envie d'accumuler les courses et notamment de faire le 800 m. Je ne crois pas en avoir jamais fait
en petit bassin. C'était l'occasion de se mettre dans le bain, de voir un peu ce que je vaux sur la distance. On n'est pas trop habitué au bassin de 25 m. On s'entraîne tout le temps en bassin de 50 m, la priorité c'est quand même les compétitions en grand bassin. C'est vraiment un défi. On verra, tout simplement".

Q: vous étrennez à Angers votre nouveau statut de champion olympique?
R: "Oui, c'est sympa, mais après je ne le traîne pas, je ne le porte pas sur les épaules. Il est avec moi, on marche, on est bons copains. Il y a quelques nageurs qui viennent me parler. Ou alors il y a des regards furtifs, qui sont porteurs de pas mal de choses, souvent de la motivation. J'ai entendu dans un coin du bassin:
"plus tard je suis sûr que je peux le battre!" Tant mieux. Qu'ils s'entraînent très dur et qu'ils viennent nous rejoindre, c'est tout ce que l'on souhaite. Il y en a certains qui me félicitent, ceux que je n'avais pas vus depuis un petit moment. C'est simplement des amis qu'on retrouve au bord du bassin".

Q: de quelle médaille vous parle-t-on le plus, celle du relais 4x100 m ou celle du 200 m?
R: "On me parle pas mal de celle du relais. Le 200 m aussi. Mais le 200 m c'est plus les étrangers que les Français qui m'en parlent. Le 4x100 m, les étrangers l'ont plus en travers de la gorge que nous! On me parle énormément de la dernière longueur du 4x100 m. Je l'ai revue. J'en ai des frissons mais c'est difficile de
se poser en spectateur. Moi, j'en suis fier. Je me dis que tout le travail accompli a payé, et maintenant il faut s'y remettre. On nous a parlé d'une phase de dépression (après les JO), et pour nous (avec Camille Muffat) c'était absolument pas le cas. On était encore plus motivé que dans certaines reprises. On s'est dit qu'on avait encore des objectifs à venir, rien n'est terminé".

( source AFP )

Sacré Meilleur nageur européen : 


Ce contenu n'est plus disponible

Agnel, 20 ans, qui a rapporté des jeux Olympiques une troisième médaille, l'argent du relais 4x200 m, devance le Hongrois Daniel Gyurta, titré sur 200 m brasse, et un autre Français, Florent Manaudou, vainqueur surprise du 50 m libre. Le Niçois a été désigné à une très large majorité (48,5% des votants - officiels et journalistes). Des représentants des 51 fédérations membres de la LEN, des officiels et des journalistes européens ont participé à ce vote.

A lire aussi

Sur le même sujet

travaux pont de Cheviré

Les + Lus