• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Catherine Matausch rejoint l'émission “Ce soir avec vous”

© Thomas Cogny
© Thomas Cogny

Présentatrice vedette des éditions du Week-end sur France 3, Catherine Matausch lance une nouvelle chronique culturelle dans l'émission "Ce soir avec vous" sur France 3 Pays de la Loire. Rencontre...

Par Eric Guillaud

Catherine Matausch est une femme de passions. Passion pour son métier de journaliste, passion pour la création artistique, la culture en général, passion pour l'humain et la vie tout simplement. Avant de la retrouver aux côtés d'Emmanuel Faure et de Vincent Calcagni dès le 23 novembre, nous lui avons posé quelques questions...

Catherine, vous êtes journaliste, peintre, photographe et très bientôt chroniqueuse culturelle dans l’émission « Ce soir avec vous » de France 3 Pays de la Loire. Qu’est-ce qui vous fait avancer dans la vie ?

Cahterine Matausch. Répondre" la passion" serait facile. On dit tous ça, mais dit-on la vérité ? Il faut laisser parler ces ressources au fond de nous, qui nous ouvrent de nouveaux horizons. Parfois il faut des années pour naître une seconde fois. Je crois à cette idée que la vie peut nous surprendre et nous étonner. Il faut être prêt à recevoir. La vie n'est pas un long fleuve tranquille, on connait la musique, mais il faut la saisir en vrai marin, en toute saison.

Journaliste / artiste : peut-il exister un lien entre les deux activités ?
C.M. Après avoir cru qu'il n'existait aucun lien entre le journalisme et la création, j'ai pris conscience que je me trompais. Le journalisme, c'est voir et entendre. L'artiste a une possibilité en plus, laisser parler son imaginaire. L'un et l'autre n'ont pas le même but. Le journaliste cherche à comprendre. L'artiste à ressentir et inventer.

© Catherine Matausch - Marseille - La tempête
© Catherine Matausch - Marseille - La tempête
Que recherchez-vous précisément dans la création ?
C.M. Pouvoir naviguer à vue, ressentir l'immensité des émotions, s'y perdre. Puis savoir accepter la solitude du créateur.

Photographie, peinture, théâtre, illustration, poésie, votre blog reflète une ouverture à 360° sur la culture. Qu’est ce que vous n’aimez pas finalement ?
C.M. Je n'aime pas les faux semblants, la tyrannie de la pensée unique, les préjugés, l'aveuglement, l’idolâtrie.

© Catherine Matausch - Luc Vidal - éditeur poète
© Catherine Matausch - Luc Vidal - éditeur poète
Je crois savoir que notre région, les Pays de la Loire, vous tient particulièrement à cœur. Pouvez-vous nous dire en quoi ?
C.M. J'ai avec les Pays de la Loire des attaches familiales et amicales, un bon terreau pour faire pousser ma curiosité. Ma mère née à Rennes a grandi à Nantes. Ma famille compte plusieurs peintres dont le Nantais Philippe Bonamy.
Je suis née en Provence, mais ce temps des vacances passés sur l'île de Noirmoutier m'a profondément marqué. On devient adulte de toutes ces expériences passées. Aujourd'hui je me sens plus fille de l'atlantique, des marais que de la méditerranée. Mais les oliviers, les figuiers, les chênes restent mes arbres préférés. La Provence fut la terre d'adoption de mon père, immigré tchèque.

© Catherine Matausch - Huile 2008 Le voilier mauve
© Catherine Matausch - Huile 2008 Le voilier mauve
Vous rejoignez en novembre l’équipe de « Ce soir avec vous », l’émission de France 3 Pays de la Loire, pour animer une chronique culturelle. Peut-on en savoir un peu plus ?
C.M. J'imagine cette chronique comme un carnet de croquis et de voyages. Donner à voir et à écouter. 3'30 pour partager des rencontres avec des œuvres, des artistes et des lieux.
J'aime l'idée d'aller la nuit dans des lieux fermés au public qui, forcément, nous rendent différents. J'ai l'ambition d'évoquer des artistes reconnus ou méconnus. La notoriété n'est pas pour moi un critère absolu.

Cela fait huit ans que vous présentez les éditions du weekend sur France 3. Quel est votre regard sur le métier de journaliste ? L’avez-vous vu évoluer ? Et comment ?
C.M. J'ai débuté dans le métier il y a plus de 30 ans en Picardie à Amiens, une ville attachée à Jules Verne comme Nantes.
Il y a 30 ans, c'était encore l'époque du film et du temps nécessaire à développer la pellicule. Un temps infini pour nous aujourd'hui. L'information est devenu un produit de consommation, comme la culture. Plus que jamais on a besoin de journalistes.

Merci beaucoup Catherine et à très bientôt sur France 3 Pays de la Loire...

Deux liens, le blog de Catherine Matausch, où vous pourrez découvrir ses passions, ses coups de coeur, et son site dédié à la peinture.

Vidéo Catherine Matausch

 

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus