Otages : de vives réactions à la diffusion de la vidéo de Clément Legrand

Françoise Larribe otage d'Aqmi durant 5 mois à la sortie du Palais de l'Élysée où elle avait été reçue par le président Sarkosy avec ses deux filles le 26 février 2011 / © Thomas Samson
Françoise Larribe otage d'Aqmi durant 5 mois à la sortie du Palais de l'Élysée où elle avait été reçue par le président Sarkosy avec ses deux filles le 26 février 2011 / © Thomas Samson

Françoise Larribe, détenue pendant plus de cinq mois et épouse d'un des Français toujours retenus au Sahel par Aqmi, a déclaré être "formellement opposée" à la vidéo qui s'adresse directement aux ravisseurs

Par ChT avec AFP

"Non, je ne m'associe pas à cette démarche", a répondu à l'AFP Mme Larribe, qui avait été libérée le 24 février 2011. Son élargissement était intervenu plus de cinq mois après qu'elle avait été enlevée, comme son époux et trois autres Français, à Arlit, dans le nord du Niger, sur un site d'extraction d'uranium.
Mme Larribe a ajouté qu'elle avait eu "connaissance" de l'initiative de M. Legrand, mais qu'elle "y était formellement opposée". "Je n'ai pas d'autre commentaire à faire", a-t-elle ajouté.
L'appel a été lancé par le frère de Pierre Legrand et cette initiative est soutenue par la famille de Marc Féret. Selon la famille Legrand, les proches de Thierry Dol, le quatrième otage d'Aqmi au Niger, s'y sont également associés.
Les familles de Serge Lazarevic et Philippe Verdon, deux autres Français otages d'Aqmi, enlevés en novembre 2011 au Mali, ont précisé à l'AFP n'avoir pas été informées de la démarche des Legrand.

lire également notre article : Otages : la maman de Pierre Legrand justifie l'appel de Clément aux ravisseurs

Sur le même sujet

Les + Lus