• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

3ème et dernier jour de festival militant à Notre-Dame-des-Landes : 12 000 manifestants au total.

Troisième et dernier jour de ce festival militant à Notre-Dame-des-Landes / © JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Troisième et dernier jour de ce festival militant à Notre-Dame-des-Landes / © JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

De la boue, beaucoup, du son, pas mal, et de la contestation, toujours. Plusieurs milliers de personnes ont clôturé le "FestiZad". Nos reportages sur ce dernier jour de manif.

Par Xavier Collombier (@xawa sur Twitter) avec AFP et équipe TV sur place

Le dernier jour : trop de boue

Reportage de notre équipe sur place Christophe Amouriaux, Fred Grunchec et Florence Thibert


 

DMCloud:26277
Clôture du festiZad à Notre-Dame-des-Landes
Pas loin de 10 000 personnes la manifestation festive est militante est un succès pour les militants anti-aéroport


La guerre des chiffres

A l'heure des bilans, comme toujours les chiffres divergent. Les "Camille" de la "Zone à défendre" revendiquent la présence 30 000 personnes pendant toute la durée du "FestiZad". Les gendarmes estimaient environ à 8 000 personnes samedi matin la masse des festivaliers-militants, la préfecture en comptabilisant 5 000. Notre équipe table sur 12 000. L'essentiel est ailleurs, tous s'accordant à reconnaître le succès et la détermination des activistes anti-aéroport prêt à braver le froid et la boue, toujours elle.



Présence d'un médecin

Hier soir, la préfecture a pu obtenir la présence d'un médecin sur le site. "A la suite d'une inquiétude signalée par le médecin sur un manque d'eau, on a fait acheminer 2 000 litres" précisait Christian Galliard de Lavernée lui même à l'Agence France Presse. 2 200 voitures ont été recensés par les autorités.

La boue partout 


Un appel au public a été lancé pour aller chercher des branches dans les forêts avoisinantes, afin de pouvoir disposer du bois sur le sol piétiné pour le rendre un peu plus praticable. Avec la pluie et la bruine de ces derniers jours, la zone humide aura garanti un spectacle tout en boue, avec des spectateurs prisonniers parfois jusqu'aux genoux. "malgré la déception de ne pas avoir pu monter tout ce qu'on avait prévu", a affirmé le "sempiternel" Camille, un des activiste occupant le site, insistant sur l'atmosphère "détendue" du rassemblement.

Le reportage hier soir 


Christophe Amoriaux, Fred Grunchec,Florence Thibert avec un commentaire de Jérôme Soulard


DMCloud:26161
3ème jour de festival militant à Notre Dame-des-Landes

 

Le suivi en temps réel de Rennes TV


Sur sa page Facebook, nos confrères du pure-player info "Rennes TV" ont publié régulièrement et en temps réel des photos de la manifestation.



A lire aussi

Sur le même sujet

Nantes : le samedi 6 avril 2019, la vidéo de manifestants pris au piège d'une "nasse" fait polémique

Les + Lus