Le Mans FC : il manque 4,2 millions de capitaux propres

Publié le Mis à jour le
Écrit par ChT avec PL et CB
Le 13 février 2013 : centre d'entrainement de la Pincenardière. Le président Henri Legarda confirme l'unique offre présentée par Michel moulin mais demande plus de garanties sachant que le président du Mans FC souhaite recapiltaliser le club au plus vite (ici accompagné de Jean-François Bracq, représentant le conseil d'administration)
Le 13 février 2013 : centre d'entrainement de la Pincenardière. Le président Henri Legarda confirme l'unique offre présentée par Michel moulin mais demande plus de garanties sachant que le président du Mans FC souhaite recapiltaliser le club au plus vite (ici accompagné de Jean-François Bracq, représentant le conseil d'administration) © Maxppp

Nous nous sommes procurés l’état des comptes du Mans FC par le biais du rapport de l’assemblée générale des actionnaires, daté du 21 décembre 2012 qui témoigne de l'état dégradé des finances du club

Ce rapport indique que le 30 juin 2012, date de clôture de l'exercice, le club affiche un déficit de 7,18 millions d'euros. Soit à peine moins que le chiffre d’affaires (9,2 ME), ce qui explique pourquoi la rétrogradation en National avait été prononcée. L’intervention des politiques et les promesses faites par le club lui ont permis de se maintenir en Ligue 2.

Mais aujourd’hui, la DNCG – le gendarme financier de la ligue de football professionnel – réclame un assainissement des comptes. En fait, elle demande à ce que les capitaux propres soient positifs. Ce qui est loin d'être le cas, il manque 4,2 millions d'euros. Les actionnaires ont mis la main à la poche en novembre dernier avec une augmentation de capital de 1,2 millions d'euros. Restent 3 millions d'euros à trouver.

Depuis hier soir, la vente du centre d'entraînement de la Pincenardière est acté, le conseil municipal en réunion extraordinaire a voté son achat pour 2 millions d'euros. Reste encore 1 million d'euros à trouver !

C'est Michel Moulin qui pourrait l'apporter. Il propose pour l'instant de faire un chèque d'1,5 million d'euros pour sortir le club de la zone rouge. Pour autant le club ne sera pas sauvé, il devra trouver notamment le moyen de payer ses dépenses courantes, location de stade, du centre d'entraînement et, les salaires des joueurs ! Pour l'instant Michel Moulin n'a pas dit comment il comptait s'y prendre.

Fin février, le club, par la voix de son président Michel Legarda, devra montrer à la DNCG que son action va dans le bon sens pour au moins sauver le maintient de son club en L2 sur le plan administratif. Car sur le plan sportif, si rien ne change,  les résultats risquent bien de le conduire en fin de saison, vers vers le National !

L’observation des cinq dernières années du club témoigne de la dégradation rapide des finances du club. Au 30 juin 2008, le Mans FC affichait un chiffre d’affaires net de 25,7 millions d’euros pour un bénéfice de 1,26 million d'euros. Au 30 juin 2012, le chiffre d’affaires avait fondu à 9,62 millions d'euros pour un déficit de 7,18 millions d'euros. Difficilement tenable.
Entre-temps, la masse salariale a été divisée par trois, de 15,07 à 5,08 millions d'euros. Et puis, entre les deux dernières saisons, toutes les recettes sont en recul. Notamment les recettes spectateurs du MMArena, qui fléchissent de 1,59 million d'euros à 753.000 euros entre les saisons 2010-2011 et 2011-2012 !

Le point sur les finances du club :

(sujet du mercredi 14 février de P. Lawless)

 

Henri Legarda et le club du Mans FC :

(sujet du mercredi 14 février de T. Fourmy)



 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.