Cet article date de plus de 8 ans

Affaire Cahuzac : menteurs, ces gestes qui parlent à votre place

Les américains appellent cela le langage du corps. Tous les responsables des ressources humaines ont été formés à ses rudiments. Des méthodes largement diffusées sur le net. Les quelques gestes et postures trahissant un mensonge. Un guide pour l'Elysée ou Matignon. Qui sait ...
Jérôme Cahuzac
Jérôme Cahuzac © MIGUEL MEDINA/AFP
Aujourd'hui sur tous les pure-players et les sites infos, psychologues et psychiatres s'interrogent sur la mécanique du mensonge où s'est enfermée Jérôme Cahuzac. Son "J'ai été pris dans une spirale du mensonge" de son blog,  traduit les terribles conflits psychiques traversés par l'ancien ministre. L' homme politique  pendant des mois a du cacher tous les indices pouvant révéler son parjure. 

Les spécialistes du renseignements, sans détecteur savent facilement décoder ces gestes, ces attitudes respirant le mensonge. Leurs méthodes sont aujourd'hui utilisées par de nombreux chasseurs de têtes et par de nombreux DRH. Quelques gestes à décoder. Suivez le guide.
Oubliez surtout le coup du "les yeux dans les yeux dites moi la vérité", les psy(s) sont formels le regard ne trahit rien.

 

« Mentir pour son avantage à soi-même est une imposture, mentir pour l’avantage d’autrui est fraude, mentir pour nuire est calomnie : c’est la pire espèce de mensonge. Mentir sans profit ni préjudice de soi ni d’autrui n’est pas mentir ; ce n’est pas mensonge, c’est fiction » Jean Jacques Rousseau



Les méthodes du FBI

Le mensonge des présidents est un grand classique de la politique américaine depuis Richard Nixon. Bill Clinton a été un menteur léger. Sur cette vidéo, une spécialiste décode le fameux "I did not have sexual relation with that woman".
powered by Splicd.com

Maintenant que vous avez quelques rudiments pour décrypter le langage corporel d'un menteur. A vous de trouver les gestes trahissant Jérome Cahuzac lors de sa dorénavant mensongère intervention à l'Assemblée Nationale.

powered by Splicd.com



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
revue de web jean-marc ayrault françois hollande