• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Après la tourmente Cahuzac - Augier, voilà pourquoi Jean-Marc Ayrault restera Premier ministre

Le mensonge avoué de Jérôme Cahuzac. Les soupçons autour du trésorier de campagne de François Hollande. Pour le Premier ministre Matignon est un enfer. Pourtant François Hollande ne lui demandera pas de lettre de démission. Voila pourquoi en une photo, trois clics, six citations. 

Par Xavier Collombier, Fabienne Béranger

Ce qu'ils pensent de sa manière de gérer cette crise du pouvoir

© AuteurJOEL SAGET/AFP
© AuteurJOEL SAGET/AFP
" Sarkozy et Fillon se sont cherchés pendant un an, dit-il. En choisissant Fillon, qui ne faisait pas partie de son premier cercle, Sarkozy avait nommé un allié politique, alors qu’Ayrault est un vieux complice de Hollande : il est le plus hollandais des hollandais. Le chef de l’État a fait le choix d’un premier ministre de confort mais cela est préjudiciable à sa majorité. Un premier ministre doit être une valeur ajoutée — ce qu’a été Fillon, alors qu’Ayrault est un serviteur. " Jérôme Chartier député UMP du Val d'Oise.

"Ayrault tâche de faire le moins mal possible, mais il dégage une impression de résignation, presque de tristesse. " Hervé Mariton député UMP de la Drome.

" Ce premier ministre n’a aucune autorité, son gouvernement va à vau-l’eau " Laurent Wauquiez député UMP de la Loire.

"Le gouvernement a réagi comme il fallait" Martine Aubry maire PS de Lille.

"Il faut une réponse politique forte, tant sur le fond que sur la forme"  Cécile Duflot ministre EELV de l'écologie.


Ce qu'il dit

Jean Marc Ayrault dans la cour de l’hôtel de ville avec son épouse Brigitte, le 29 juin 2012 / © Maxppp
Jean Marc Ayrault dans la cour de l’hôtel de ville avec son épouse Brigitte, le 29 juin 2012 / © Maxppp

"J'ai cru à la parole de cet homme et à sa signature, car, comme tous les membres du gouvernement, il a signé une charte de déontologie" Jean-Marc Ayrault à l'Assemblée nationale.

"Aujourd'hui, je suis indigné comme vous !"

 "Ma conception n'(était) pas celle d'enquêtes parallèles, d'officines, d'écoutes".

"Notre combat (pour cette République exemplaire) ne fait que commencer et il va se poursuivre".

Ce qu'en pensent les Français

53% des Français sont mécontents de la manière dont l'éxécutif gère l'affaire Cahuzac. Selon un sondage BVA pour le Parisien. 73% affirment que l'Affaire ne change rien à leur image du gouvernement.

A lire aussi

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus