• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Divulgation du patrimoine : en un clic, les élus “pour“ et les élus ”contre” en Pays de la Loire

Après la tourmente de l'affaire Cahuzac, Matignon a demandé à ses ministres de déclarer leur patrimoine avant le 15 avril prochain. Les élus ligériens sont divisés sur la question.

Par Fabienne Béranger

François Fillon (UMP) ne "paie pas l'impôt sur la fortune"

Invité du JT de 20 heures sur France 2 lundi soir, l'ancien Premier ministre sarthois François Fillon n'a pas hésité à dévoiler son patrimoine.
"Je suis propriétaire d'une maison dans la Sarthe que j'ai achetée il y a vingt ans. Je l'ai achetée 440.000 euros en empruntant, aujourd'hui, elle vaut à peu près 650.000 euros. J'ai moins de 100.000 euros d'épargne, j'ai deux voitures qui ont plus de dix ans. C'est mon seul patrimoine. Je ne paie pas l'impôt sur la fortune", a détaillé l'UMP François Fillon.

François Fillon a également affirmé qu'"a priori", il n'y avait "pas besoin d'un projet de loi sur la moralisation de la vie politique", comme le propose le gouvernement.
"Je regarderai ce qu'il y a dans ce projet de loi. Mais a priori, je considère qu'il n'y a pas besoin de projet de loi", a affirmé François Fillon.
Toutefois, "même si je n'aime pas ce voyeurisme, je publierai la déclaration de patrimoine que d'ailleurs depuis des années, je fais au début de mon mandat à l'Assemblée nationale et à la fin de mon mandat", a dit le député de Paris.
Les députés doivent en effet déclarer auprès de l'Assemblée leur patrimoine, en début et fin de mandat.


François de Rugy (EELV) comme Cécile Duflot et Pascal Canfin

François de Rugy, député EELV, comme Cécile Duflot et Pascal Canfin a publié son patrimoine sur le site du groupe écologiste : une maison à Orvault d'une valeur de 407 000 euros, une autre à Ouessant estimée à 230 000 euros et un appartement à Toulouse d'une valeur de 100 000 euros.
Des valeurs mobilières pour un montant de 13 072 euros, une assurance vie de 15 000 euros et 45 305 euros sur différents comptes bancaires.
Il faut ajouter à cela deux véhicules : un Peugeot Partner acheté en  2007 et un scooter acheté en 2008, les deux pour une valeur estimé de 7 150  eruros.

Jean Arthuis (UDI) ne rendra pas son patrimoine public

Le sénateur UDI de Mayenne, Jean Arthuis, a annoncé mardi qu'il ne voulait pas rendre public son patrimoine, "gage" de son indépendance, alors que plusieurs ministres et députés, à gauche et à droite, l'ont fait dans la foulée de l'affaire Cahuzac.
"Je déclare mon patrimoine conformément aux dispositions législatives relatives au financement de la vie politique, mais je n'ai pas l'intention de le rendre public", écrit Jean Arthuis dans un communiqué.

"Son contenu provient pour l'essentiel de l'activité professionnelle que j'ai exercée avant d'y renoncer pour accomplir mes mandats publics", ajoute-t-il. Il "provient aussi du travail de mon épouse et des biens venant de sa famille", précise-t-il, estimant que "ce patrimoine est le gage de (son) indépendance".

Yannick Moreau (DVD) : "un écran de fumée"

"Si la loi devait évoluer, je m'y conformerai. Je ne suis pas d'accord pour livrer en pâture la vie privée des élus en-dehors de tout cadre légal. Je suis défavorable à une loi dite de "moralisation de la vie publique" qui présuppose que tous les élus sont amoraux.
Cette initiative désordonnée et partiale de déclarations de patrimoine pseudo-spontanée est purement démagogique et ne sert ni leurs auteurs, ni la démocratie.
J'ajoute que cette initiative ne répond en rien aux problèmes posés par l'affaire Cahuzac. C'est un écran de fumée destiné à faire diversion."


Sylviane Bulteau, députée socialiste, "prête à répondre favorablement"

La députée vendéenne se dit prête à "répondre favorablement à une demande du président de l'Assemblée nationale sollicitant des députés la divulgation publique de cette déclaration ou bien à se conformer sans délai, naturellement, à une évolution en ce sens de la législation." mais elle estime que les "initiatives isolées laissent accroire que les élus, de tous bords politiques, ont des choses à cacher ce qui est bien évidemment faux et laissent planer un climat populiste de suspicion malsain."

Quant à la députée vendéenne Véronique Besse (MPF) elle annonce : "d'ici quelques mois, les parlementaires seront tenus de déclarer publiquement leur patrimoine. Je me conformerai donc à la loi à ce moment-là sans aucun problème." Même discours pour un autre député vendée Alain Leboeuf (DVD), "il est bien évident que je m'y conformerais sans la moindre hésitation."



Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus