• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Le Mans FC : 2-1 le champagne du sacre de Monaco a un goût amer, le spectre de la rélégation au bout de la nuit

Ce contenu n'est plus disponible

Assister au sacre du champion de France de Ligue 2 sur le Rocher a eu tous les airs du chemin de croix pour Le Mans FC.

Par Xavier Collombier

Le calvaire

Le stade Louis II envahi par 8 000 spectateurs, un feu d'artifice géant, un message du Prince.. Pour Le Mans, la soirée sur le Rocher a eu des airs de supplice. Assister au sacre du champion, quand on se bat pour ne pas finir en National, le sport sait parfois virer au mauvais trip.

Un match déséquilibré évidemment

Un match à sens unique, avec Monaco ici pour le show, les paillettes et la victoire. Les Monégasques ouvrent la marque. L'humiliation va continuer juste avant la mi-temps, avec un pénalty offert sur un plateau d'argent. Les Manceaux sont débordés, ils retournent au vestiaire, sonnés 2-0.
Reprise, il pleut sur le confetti princier. Un signe. L'espoir. Sylla, au centre vient réduire la marque. Épuisés, les Sarthois vont en rester là. Le champagne va couler à flot. Eux n'en boivent pas, il a le goût amer.

National à l'horizon

"Il y a beaucoup de déception. Il va quand même falloir jouer le coup à fond, jusqu'au bout, même si ce sera très compliqué (de se maintenir) puisque Laval a gagné au Havre. Tout peut arriver. J'espère simplement que Châteauroux n'ira pas à Laval en vacances. De notre côté, on va essayer de battre Lens." Régis Beunardeau entraîneur du Mans FC.


Amer, je vous le disais, le coach a l'accent de celui qui va mener l'ultime bataille...

"On a lancé des gamins dans le chantier du maintien. On est dans l'urgence, ils essaient de faire au mieux, on essaie tous de faire au mieux. J'aurais aimé cependant que l'on ait notre destin entre nos mains pour la dernière journée".


C'était une triste nuit à Monaco.
 

Une image symbole, le gardien du Mans FC terrassé par Monaco / © Cyril Dodergny/MAXPPP
Une image symbole, le gardien du Mans FC terrassé par Monaco / © Cyril Dodergny/MAXPPP

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Hellfest 2019 : gros plan sur les secours au festival

Les + Lus