• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Solidex : solidaires et toujours en solex 4 jeunes nazairiens à l'assaut du Morvan

Les aventuriers solidaires en solex au coeur de la Bourgogne / © C François
Les aventuriers solidaires en solex au coeur de la Bourgogne / © C François

Nouvelle étape pour nos voyageurs au grand coeur, à solex ils veulent arriver à la fin de l'été à Istanbul. En attendant les voilà au coeur de la Bourgogne.

Par Les Solidex quelque part entre la Bourgogne et la Suisse avec Christophe François pour les photos

Il s’en est passé des choses depuis le départ du chantier solidaire, le samedi matin ! C’est vrai que les nouvelles n’ont pas été quotidiennes depuis ce jour, mais c’est uniquement à cause de la richesse et de l’intensité des journées, tant au niveau des rencontres que des imprévus mécaniques ! Voici quelques aperçus des événements les plus magiques de ce début d’aventure…

Le samedi, après le départ du chantier du CHAM, nous regagnons nos montures (enfin !), avec l’envie de voir à nouveau du pays. Désir assouvie : les bords de la Loire sont magnifiques. De plus, la journée se solde par une magnifique rencontre ; celle de Nicolas et de sa petite famille, qui nous invitent à planter les tentes dans le jardin. La soirée, qui se termine dans la cave de Nicolas à une heure où tous les chats sont gris, reste un souvenir magique pour tout le monde… sans parler du petit dèj en famille le lendemain, avec pain frais et confitures maison sur la terrasse ensoleillée !

Le dimanche, la dream team est repartie… mais c’est dur de quitter nos nouveaux amis ! Nous découvrons sur le trajet les magnifiques maisons troglodytes de Saumur ; cadre magique pour une balade en solex ; nous dormons chez Gilbert, qui nous accueille dans son magnifique domaine de 2 hectares (rien que ça !)
Le coup de la panne / © C François
Le coup de la panne / © C François

Le lundi, la journée fut longue, très longue … Les kilomètres défilent mais les routes sont moins agréables (nous passons de petite piste cyclable boisée à route nationale ultra-fréquentée). De plus, tout le monde se rend compte des nombreux kilomètres qu’il faudra parcourir pour arriver dans les temps à Istanbul, ce qui laisse peu de temps a la flânerie dans les sites magnifiques traversés… Mais le défi est lancé et la difficulté est faible face à notre motivation ! C’est donc le moral un peu en baisse que nous nous installons en terrasse d’un bar-restaurant dans le village de Mont Richard  en fin d’après-midi; ambiance bord de mer puisque les gens sont en maillots et se baignent dans le fleuve juste à côté. Le patron, intrigué par notre projet et notre arrivé bruyante en solex, commence par nous offrir les bières. Puis, très vite, nous invite à manger. Et tous ça dans une super ambiance. Le moral remonte en flèche ! Nous repartons repus pour dormir dans le parc d’une commune voisine, à la belle étoile.

Le mardi l’événement majeur de la journée fut une panne dans les environs de Vierzon, Les mécanos maintenant aguerris ont pourtant lutté pendant au moins 4 heures ! Mais cette fois ci, la machine l’a emporté et nous avons dormis non loin du champ de bataille, au camping municipal de Mehun-sur-Yèvre.
Le mercredi, il nous faut mettre les bouchés double si nous voulons arriver dans les temps à Beaune. Réveil 5H 30, mais le solex en panne n’avance pas mieux qu’hier ! Il s’avère en fait que la roue arrière est trop usée, et que ce n’était donc pas une panne de moteur ! La fin de journée fut quand même magnifique, puisque nous tombons fortuitement sur un superbe petit village  nommé Entremont. C’est ici que nous rencontrons Charles Bataille, artiste peintre, qui nous ouvre les portes de son atelier. Celui-ci se trouve au beau milieu du parc floral ou nous nous baladons au soleil couchant : moment magique ! La journée se finit en beauté dans une pizzeria ou nous retrouvons Charles.
 / © C François
/ © C François

Le jeudi, record de kilomètre journalier battu ! 173 kilomètres au compteur! Traversé du Morvan, qui donne un avant goût des étapes de montagne qui nous attendent… ça grimpe, et les bons coups de pédales sont les seuls moteurs valables ! Malgré tout, nos efforts sont récompensés puisque nous sommes magnifiquement reçus par nos hôtes vignerons de Beaune (domaine de Baptiste GUYOT) qui nous réserve un bon barbecue et une dégustation des vins maisons (à recommander fortement). Soirée festive qui se termine en beauté… dans de vrais matelas ! Le lendemain fut tout aussi réussi avec au programme : travaux dans la vigne, cours d’œnologie, dégustation de vins et réparation de solex. Super rencontre avec Elise et Baptiste, dont la générosité et la gentillesse réchauffe le cœur.
Et dire que ce n’est que le début de l’aventure… !

Et voilà le Jura

Ce contenu n'est plus disponible
La pause sous la chaleur / © Christophe François
La pause sous la chaleur / © Christophe François

Le diaporama en Bourgogne

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Nantes : le samedi 6 avril 2019, la vidéo de manifestants pris au piège d'une "nasse" fait polémique

Les + Lus