FC Nantes : Reims-Nantes (0-0)

L1 match Reims Nantes, Bedoya contre Atar le 31 août 2013 / © Franck Dubray / Maxppp
L1 match Reims Nantes, Bedoya contre Atar le 31 août 2013 / © Franck Dubray / Maxppp

Si Reims a plutôt dominé le match, les Nantais ne se sont pas laissé faire, pour autant le score est resté à 0

Par Christophe Turgis

Reims et Nantes n'ont pas vraiment fait reluire leur prestigieux palmarès samedi lors de la quatrième journée de Ligue 1 (0-0).
Les hôtes, dominateurs la plupart du temps, se sont toutefois heurtés à un bloc-équipe bien organisé. Et ce sont les Nantais qui se sont créé les deux occasions les plus dangereuses.

En attendant la décision de mercredi, qui pourrait lui faire perdre les trois points de sa victoire contre Bastia en ouverture de saison, le FC Nantes
(11e, 4 points) a glané à Reims un point précieux sur le terrain d'un rival pour le maintien. Les Rémois, eux, n'ont pas converti la victoire surprise obtenue à Lyon la semaine dernière, mais restent positionnés dans la première moitié du classement (5es, 7 points).

Deaux, Rémois d'origine passé à Nantes, s'est rappelé au bon souvenir de son ancien club en adressant un centre parfait sur Aristeguieta,
seul face au but, à six mètres. L'intervention in extremis de Mandi et la bonne sortie d'Agassa dans les pieds de l'attaquant nantais l'ont empêché d'ouvrir la marque (5).

En deuxième période, Djordjevic, à la réception d'un centre de Cichero, a vu sa reprise de la tête finir sur le poteau (66). Bessat, de loin, a lui aussi eu sa chance (37).

Côté rémois, Fortes a tenté, d'une position excentrée (38). Mandi a pris sa chance de loin (45) mais s'est blessé sur l'action. Charbonnier, pour la première fois titulaire à la pointe de l'attaque rémoise, n'a pas réussi à cadrer sa reprise d'instinct au premier poteau (49). Enfin Devaux a vu son tir filer de peu à côté (77).

Dans les derniers instants, les Nantais, à l'image de la double occasion de Pancrate et Bedoya (90) ou la frappe de Gakpe (90+2), ont cherché, sans succès, à faire la différence, quand les Rémois semblaient se satisfaire du partage des points.

AFP

Sur le même sujet

Les + Lus