FC Nantes : les chances des Canaris face aux Aiglons de l'OGC Nice

Les Aiglons de l'OGC Nice lors de leur victoire dans leur nouveau stade ce week-end face à Valenciennes / © VALERY HACHE / AFP
Les Aiglons de l'OGC Nice lors de leur victoire dans leur nouveau stade ce week-end face à Valenciennes / © VALERY HACHE / AFP

Ce soir à la Beaujoire, les Canaris sont en pleine crise de doute; comment résister avec la même fougue tout au long des 90 minutes? Le coach Der Zakarian, hier dans Presse Océan a eu une colère froide capable de réveiller les Nantais.

Par Xavier Collombier

Le groupe nantais

Riou, Zelazny
Alhadhur, Cissokho, Djidji, Djilobodji, Vizcarrondo
Bedoya, Bessat, Deaux, Pancrate, Touré, Trébel, Veretout
Aristeguieta, Audel, Djordjevic, Gakpe

Le groupe niçois

Gardiens : Hassen, Veronese
Défenseurs : Amavi, Bodmer, Genevois, Gomis, Kolodziejczak, Palun, Pejcinovic, Puel
Milieux : Abriel, Albert, Brüls, Dao Castellana, Digard, Mendy
Attaquants : Bauthéac, Bosetti, Cvitanich

La colère froide de Der Zakarian

Michel Der Zakaria, Nantes amputé de ses meilleurs éléments affronte un Ol en perte de vitesse demain à 17h au stade Gerland / © Jean-Sébastien Évrard /AFP
Michel Der Zakaria, Nantes amputé de ses meilleurs éléments affronte un Ol en perte de vitesse demain à 17h au stade Gerland / © Jean-Sébastien Évrard /AFP

Le coach avait soutenu, en conférence de presse, dimanche soir à Gerland son équipe et ses joueurs. On l'avait trouvé bien calme et zen quand son groupe s'était totalement évaporé en deuxième période. Hier, dans les colonnes de Presse Océan, Michel Der Zakarian a été cinglant.

Je ne dis pas que mon équipe est nulle, très loin de là. En première période, c’était très bien. Seulement, il faut arrêter. Arrêter d’être incapable de jouer deux mi-temps sur le même rythme. Il faut avoir la volonté de faire les efforts, de se surpasser. Tu ne dois pas te gargariser des 45 premières minutes et déclarer qu’on est dans l’apprentissage. Mon cul ! Il faut avoir du caractère et aller à la bagarre.

Les chances face à Nice

Dario Cvitanich remercie le public après avoir ouvert le score, le 22 septembre 2013 / © ALERY HACHE / AFP
Dario Cvitanich remercie le public après avoir ouvert le score, le 22 septembre 2013 / © ALERY HACHE / AFP

L'OGC Nice vient à Nantes avec l'espoir de simplement confirmer les dernières bonnes performances des Aiglons. Dimanche dans leur nouveau nid d'aigles de la plaine du Var, les Aiglons n'ont pas eu à forcer face à Valenciennes pour l'emporter haut la main, 4 à 0. Nice, 6ème au classement, vient à la Beaujoire faire la pêche aux points; Nantes dans les yeux niçois serait un club en lutte contre une rélégation assurée. L'arrogance azuréenne pourrait, si le groupe nantais a bien compris le message sans détour de Der Zakarian, être battue en brèche. Comme le raconte le pure player niçois Nice-Premium.

Le football réserve toujours des surprises et la vérité d’un match n’est pas celle du prochain. Au rayon des points positifs, l’équipe est à présent solide en défense avec Bodmer et Pejcinovic associés. Didier Digard a pu retrouver son poste au milieu de terrain et son niveau de l’année dernière. Impliqué sur deux buts face à Valenciennes, il est de nouveau le régulateur de l’entre-jeu nicois. On en oublierait presque l’absence de Valentin Eysseric, blessé et en difficulté depuis la reprise.

L'heure de vérité, c'est ce soir 19h00 à la Beaujoire.

Sur le même sujet

Les + Lus