• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Pierre Legrand premier ex-otage d'Arlit à se constituer partie civile

Pierre Legrand avec son chèche avec l'autre ex-otage Daniel Larribe à Villacoublay / © KENZO TRIBOUILLARD /AFP
Pierre Legrand avec son chèche avec l'autre ex-otage Daniel Larribe à Villacoublay / © KENZO TRIBOUILLARD /AFP

L'ex-otage originaire de Couffé en Loire-Atlantique veut "être associé à la recherche de la vérité" en se constituant partie civile dans l'enquête ouverte par le parquet de Paris et diligentée par les juges antiterroristes. 

Par Xavier Collombier

Associé à la recherche de la vérité

Pierre Legrand, à la différence de deux de ses compagnons, Marc Feret et Thierry Dol retenus en otage par Al QaÏda au Magrhreb Islamique (AQMI), s'est pour l'instant refusé à s'exprimer publiquement sur sa captivité. Il est le premier cependant à se déclarer partie civile dans l'enquête judiciaire ouverte par le parquet de Paris au moment de sa libération et de son retour en France.
Son avocat explique aux médias que sa démarche a comme objectif de "l'associer à la recherche de la vérité" sur les raisons et les circonstances de sa prise d'otage. 

Une procédure parallèle à la plainte de son frère et de son père 

En mai dernier son frère et son père avaient déposé plainte pour dénoncer les manquements à la sécurité d'Areva, propriétaire du site au Niger où avait été enlevé Pierre Legrand. Une plainte contre X pour enlèvement et séquestration. La démarche visait également l'employeur du jeune homme originaire de Couffé, Sogea-Satom une filiale du groupe Vinci.


A lire aussi

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus