FC Nantes : 3 bonnes raisons de battre Guingamp, 3 mauvaises raisons pour perdre

Les "paysans" de la Ligue 1 face à Montpellier lors de leur dernier match face à Montpellier. / © RICHARD DE HULLESSEN /MAXPPP
Les "paysans" de la Ligue 1 face à Montpellier lors de leur dernier match face à Montpellier. / © RICHARD DE HULLESSEN /MAXPPP

Faut-il partir à Guingamp la fleur au fusil prêt à emporter la mise ? Le match n'aura rien d'une balade de santé.

Par Xavier Collombier

3 raisons pour battre Guingamp

  • Lors de leur dernier match les "paysans de la ligue 1" ont arraché un nul seulement face à Montpellier. Enfin relativisons, le nul ne l'était pas -si nul. Le FC Nantes sur la même pelouse n'avait pas réussi à s'imposer en ramenant un nul 1-1 avec une domination très large des sudistes en deuxième période. Un score parfaitement identique à celui de Guingamp.
  • 4 points nous séparent au classement. Oui, le FC Nantes est devant le club breton, mais avec 19 points Guingamp est huitième, avec une régularité qui manque dorénavant aux Nantais... Attention pas d'excès d'optimisme ni d'euphorie, le collectif, la force du groupe sont des valeurs largement cultivées dans la campagne des Côtes d'Armor.
  • Incapables de remporter le moindre de leurs quatre derniers matchs, les hommes de Jocelyn Gourvennec sont en train de rentrer dans le rang. Il faut cependant toujours se méfier de l'orgueil de nos voisins.

3 raisons de douter

  • L'équipe de Guingamp est capable de dominer les plus grands. On se souvient tous de la belle performance de l'équipe de Jocelyn Gourvennec face à Rennes. 12 tirs pour les costarmoricains contre 3 pour les Rennais en deuxième période. Au final un magnifique 2-0 dans un match ouvert et dominé par les petits Poucet.


  • À domicile, l'équipe est galvanisée par son public. Le promu de Ligue 2, comme Nantes, peut être porté par ses supporters. On l'a vu en début de championnat, quand Sochaux a été enfoncé par les Bretons. Le coach avait juste demandé à ses joueurs de" l'abnégation". Au Roudourou, le score a été sans appel; 5-1 contre la lanterne rouge.
  • Attention à la résistance souvent héroïque de l'équipe la plus rustique du championnat. Souvenons nous des 90 minutes au Parc des Princes avec un score vierge pour les divas du foot hexagonal. La délivrance viendra pour le PSG dans la dernière minute de jeu avec une tête d'Alex repoussée par Samassa, mais reprise par Rabiot qui marque du genou (90è). Le score est doublé tout de suite après par Zlatan Ibrahimovich lancé seul. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus