Nantes : le préfet interdit le spectacle de Dieudonné

© PHOTOPQR/LE PARISIEN
© PHOTOPQR/LE PARISIEN

Dieudonné ne se produira pas en spectacle comme prévu jeudi prochain au Zénith de Nantes-Saint-Herblain. Le préfet de Loire-Atlantique Christian de Lavernée a signé mardi l'arrêté d'interdiction du spectacle du polémiste.

Par Fabienne Béranger avec Claude Bouchet

Après la diffusion lundi aux préfets d'une circulaire du ministère de l'Intérieur préconisant au cas par cas l'interdiction du spectacle de Dieudonné pour troubles à l'ordre public, le préfet "a procédé à l'analyse des circonstances particulières du spectacle" programmé au Zénith de Nantes le 9 janvier,
début d'une tournée du polémiste poursuivi à plusieurs reprises pour ses propos antisémites. Le préfet a ensuite "signé en conséquence l'arrêté d'interdiction".

Le préfet a saisi le maire  de Saint-Herblain,commune sur laquelle se trouve le Zénith, "qui a fait savoir qu'il ne souhaitait pas lui même prendre la décision dont il approuve cependant le principe", précise le communiqué de la préfecture de Loire-Atlantique.

"Face à l'antisémitisme, face aux troubles à l'ordre public que suscitent des provocations indignes, face aux humiliations que représentent les discriminations, je demande aux représentants de l'Etat et en particulier aux préfets d'être vigilants et inflexibles", avait déclaré le chef de l'Etat mardi en fin de matinée lors des voeux aux corps constitués, sans citer nommément l'humoriste,.

Lundi, le maire UMP de Bordeaux Alain Juppé a le premier interdit le passage de la tournée de Dieudonné dans sa ville. Le sénateur-maire PS de Tours, Jean Germain a, à son tour, annoncé mardi l'interdiction du spectacle de l'humoriste vendredi dans sa ville. 
Dieudonné a prévu de se produire à Orléans samedi, une ville où le député-maire, Serge Grouard (UMP), a aussi déclaré son opposition à sa venue. Il a annoncé mardi qu'il allait prendre un arrêté en vue d'interdire le spectacle de l'artiste. 

Par ses avocats, l'humoriste polémiste a annoncé qu'il comptait saisir la Cour de justice de la République (CJR) "à la suite des accusations attentatoires à l'honneur et à la considération, tenues par" le ministre de l'Intérieur Manuel Valls.
Ses avocats n'ont pas précisé quand ils déposeraient plainte, quel chef de poursuites ils envisageaient, ni les propos exacts que leur client reproche au ministre.






Appel à témoignages

Vous aviez acheté une place pour le spectacle de Dieudonné à Nantes ? Votre témoignage nous intéresse.

Contactez-nous à internet.nantes@francetv.fr

A lire aussi

Sur le même sujet

Vendée : le Roller-derby

Les + Lus