Cet article date de plus de 7 ans

Notre-Dame-des-Landes : zadistes et opposants battent le rappel

Une conférence de presse avec des lunettes noires pour mobiliser les oppositions lors d'une manifestation le 22 février à Nantes. Les décrets signés, les évacuations et les travaux peuvent aujourd'hui reprendre à tout moment.
Lunettes noires pour une mobilisation annoncée.
Lunettes noires pour une mobilisation annoncée. © OLIVIER LANRIVAIN / MAXPPP
##fr3r_https_disabled##
Lunettes noires pour une mobilisation annoncée.
Lunettes noires pour une mobilisation annoncée. © OLIVIER LANRIVAIN / MAXPPP

Ni travaux, ni expulsion

Les opposants de l'ACIPA (Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d'Aéroport de Notre-Dame-des-Landes) et les activistes de la ZAD, la zone d'aménagement différée de Notre-Dame-des-Landes occupée comme une "zone à défendre", ont sorti les lunettes noires pour mobiliser autour d'une manifestation le 22 février prochain. 
Objectif ? S'opposer aux travaux et aux possibles expulsions depuis la publication au Journal officiel des arrêtés environnementaux, rendant de facto une reprise du chantier de l'aéroport possible.

La riposte est prête

En cas d'intervention policière pour évacuer les lieux, les opposants annoncent une série de ripostes, avec "occupation des lieux de pouvoir" et "blocage de la région". 
Dans les faits, le "déménagement" des espèces protégées serait l'étape obligatoire avant un retour des engins de chantier. Une opération qui ne se fera sans doute pas sur une zone occupée par les activistes.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
notre-dame-des-landes jean-marc ayrault politique