La-Faute-sur-Mer : 4 ans après Xynthia jour pour jour

Les familles ce matin fleurissent la stèle. / © E Garcia
Les familles ce matin fleurissent la stèle. / © E Garcia

Ce dimanche matin, les familles se sont recueillies devant la stèle des victimes de Xynthia. 29 personnes sont mortes ici.

Par Xavier Collombier

Cérémonie

Xynthia 4 ans après

4 ans après

Un moment de silence pour les victimes de Xynthia / © E Jousset
Un moment de silence pour les victimes de Xynthia / © E Jousset
Les familles des victimes de la tempête / © E Jousset
Les familles des victimes de la tempête / © E Jousset
La stèle à la Faute-sur-Mer / © E Jousset
La stèle à la Faute-sur-Mer / © E Jousset

Le procès en septembre prochain

Cinq personnes sont accusées d’homicide involontaire après la tempête Xynthia, qui avait fait 29 morts en Vendée en février 2010. Trois ans d'enquête, des centaines d'auditions, des sinistrés, des élus locaux, des secours, des représentants de l'État ont abouti à la production d'un dossier de 22 tomes ! Les familles sesont portées parties civiles, plus d'une centaine de personnes au total.


"Abstention de combattre un sinistre et prise illégale d'intérêt" C'est le chef d'accusation retenu par la justice. Cinq personnes ont été mises en examen. Le maire de la commune de La Faute-sur-Mer, René Marratier, deux de ses adjoints, un promoteur immobilier local et un fonctionnaire de l'État (l'ancienne direction départementale de l'équipement).
Deux personnes morales sont également poursuivies, les deux sociétés qui ont construit les maisons dans ce que l'on a appelé "la cuvette mortifère", une zone sous le niveau de la mer, et dans laquelle les secours ont retrouvé les victimes, enfermées parfois dans leurs maisons par des volets roulants bloqués par le manque d'électricité...
Ch. Turgis

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus