• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Municipales : les 3/4 des électeurs intéressés mais seulement 60% iraient voter

Un scrutin aux enjeux locaux qui passionnent modérément l'électorat / © CAMPAGNONI Francis / MAXPPP
Un scrutin aux enjeux locaux qui passionnent modérément l'électorat / © CAMPAGNONI Francis / MAXPPP

Des électeurs plutôt mobilisés, même si 24% sont prêts à aller à la pêche dimanche. C'est le grand enseignement du sondage exclusif Ipsos Steria pour le Monde et France 3. Toutes les données ici.

Par Xavier Collombier

L'intérêt pour le scrutin

Ce contenu n'est plus disponible

24 % des sondés ne sont pas intéressés par le scrutin. Les électeurs ayant une sensibilité proche du FN, des verts ou du MoDem semblent les moins mobilisés par l'élection.
 

Ce contenu n'est plus disponible

l'Indice de participation

Ce contenu n'est plus disponible

Globalement 60% des sondés indiquent vouloir voter. L'expérience prouve que les électeurs surestiment systématiquement leur participation à un scrutin. Ce chiffre de 60% est donc à interpréter avec prudence.
On peut néanmoins en déduire que la participation ne devrait pas dimanche atteindre des sommets. Comme souvent, l'électorat plus proche de la droite parlementaire est davantage mobilisé vis à vis du scrutin que les électeurs ayant une sensibilité de gauche.

Motivations du vote

Ce contenu n'est plus disponible

Les municipales pour les électeurs restent une élection aux enjeux locaux et pas l'occasion de manifester son opposition face à des enjeux de politique nationale.
 

Ce contenu n'est plus disponible

L'élection municipales est l'occasion pour les électeurs du Front National et de l'UMP de manifester leur opposition à François Hollande et à la politique de Jean-Marc Ayrault.

Les éléments jouant un rôle dans le choix du vote

Ce contenu n'est plus disponible

Bilan de l'équipe sortante et enjeux locaux sont les éléments déterminants pour les électeurs sondés.

Les éléments jouant un rôle dans le choix de vote en fonction des sympathies politiques des sondés

Ce contenu n'est plus disponible

Les électeurs écologistes sont plus sensibles aux programmes, quand ceux du Front National détermineront leur choix en fonction d'enjeux nationaux, la couleur de la liste a de l'importance pour les électeurs du Front de Gauche, quand ceux de l'UDI ou du PS privilégient le bilan du maire sortant.

Les enjeux locaux jouant un rôle dans le choix du vote

En fonction des sensibilités des électeurs sondés
 

Ce contenu n'est plus disponible

Les électeurs de droite pensent d'abord fiscalité locale avant de choisir leur candidat. Ceux du FN, sécurité et immigration. Ceux du Front de Gauche, logement. Ceux du PS, politique sociale.
 

Ce contenu n'est plus disponible

La question des Roms préoccupe les électeurs Front National, quand l'offre en matière de sport préoccupe davantage les électeurs centristes du MoDem.

Le souhait de victoire au niveau national

Ce contenu n'est plus disponible

On retrouve les convictions globales du pays, mais les élections municipales restent une élection dont les enjeux se jouent à l'échelon local loin des choix partisans d'une autre élection.

Les souhaits des sondés en fonction de leur sensibilité

Ce contenu n'est plus disponible

L'opinion apparaît comme très divisé dans ses souhaits, en majorité tous souhaitent l'échec du camp adverse.

Le pronostic 

Ce contenu n'est plus disponible

L'ensemble des électeurs voit une poussée du Front National et un affrontement classique PS UMP dans ces élections.

Perception d'une victoire éventuelle du FN

Ce contenu n'est plus disponible

L'opinion réclame à priori une meilleure représentativité de la sensibilité frontiste dans les conseils municipaux.

Ce contenu n'est plus disponible

46% des électeurs ne souhaitent cependant pas une municipalité dirigée par le Front National.

Ce contenu n'est plus disponible

62 % des sondés considèrent même une mairie frontiste comme un risque pour l'avenir de la commune.
 

Bilan de l'équipe municipale

Ce contenu n'est plus disponible

Les électeurs d'extrême gauche comme ceux du Front National sont les plus critiques pour les équipes en place.

Le poids des impôts locaux

Ce contenu n'est plus disponible

D'une manière générale les électeurs d'extrême droite et de droite trouvent les impôts locaux mal utilisés.
 

Fiche technique

  • 1006 personnes consituant un échantillon représentatif de la population française
  • dates de terrain 11 au 14 mars 2014
  • méthode échantillon interrogé par internet
  • méthode des quotas : sexe, âge, profession de l'interviewé, région.

A lire aussi

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus