Cet article date de plus de 7 ans

Nantes : accord de partenariat électoral PS EELV

Johanna Rolland et Pascale Chiron ont fait conférence de presse commune pour célébrer leur partenariat futur, un accord électoral dans la "clarté et sur les ambitions et les objectifs" communs aux deux candidates
Johanna Rolland et Pascale Chiron ont présenté leur partenariat pour Nantes avant de fusionner leurs listes pour le second tour l'élection municipale
Johanna Rolland et Pascale Chiron ont présenté leur partenariat pour Nantes avant de fusionner leurs listes pour le second tour l'élection municipale © Damien Meyer / AFP
Il pleuvait averse sur Nantes ce midi au moment où les deux candidates à la mairie, et adversaires au premier tour de l'élection municipale, ont annoncé les principales lignes de conduite de leur futur partenariat. Comme un PACS en bonne et due forme pour les listes "Nantes à de l'avenir" conduite par Johanna Rolland (PS) et "Écologiste et Citoyenne" conduite par Pascale Chiron (EELV).


Ce qui fâche d'abord

Première à prendre la parole, Johanna Rolland a d'emblée commencé par ce qui fâche : la question du transfert de l'aéroport ! "nos divergences demeurent sur Notre-Dame-des-Landes, nous prenons acte de la volonté du Gouvernement d'épuiser les recours avant de commencer le chantier !" Pascale Chiron après elle a tenu le même propos, éludant même les questions de la presse sur d'éventuels nouveaux recours ou les procédures d'appel, "la Loi et rien que la Loi" a t-elle précisé. Ajoutant toutes deux : "l'aéroport n'est pas l'alpha et l´oméga ni un référendum pour cette élection municipale".
Le contrat est clairement posé, reste à souhaiter aux deux candidates qu'il en aille de leur partenariat pluvieux, comme des mariages...


Ce qui figure dans le contrat

La démocratie locale, pour Pascale Chiron "il était important de montrer que le projet écologiste est respecté, nous sommes d'accord avec Johanna Rolland sur la démocratie locale qui veut faire une ville active et ouverte".
Les transports, Pascale Chiron qui a défendu un projet déjà étudié par la communauté urbaine de connecter les trams 1 et 2 au nord de Nantes obtiens voit ce projet acté pour le prochain mandat, Johanna Rolland voulant en même temps prévoir l'arrivée du tram dans l'Île de Nantes dans la perspective de l'ouverture du CHU en 2025.
La transition écologique, "nous voulons faire de Nantes une ville de référence pour réduire la facture d'énergie, alimenter plus de 50% des logements sociaux en énergies renouvelables, aider à la réhabilitation de de 1800 logements par an dans les copropriétés anciennes".
Les quartiers, pour Johanna Rolland, "aucun des 11 quartiers nantais ne doit être plus favorisé que les autres, il faut concevoir une stratégie globale autour du fleuve, pas de centre commercial sur la Petite Hollande, il n'en a jamais été question, au contraire il faut organiser la place pour retrouver un dialogue avec la Loire".
La Loire, l'idée d'une piscine en bord de Loire reste à l'étude, un passeur entre Gare Maritime et l'Île de Nantes sera mis en place. Les deux partenaires sont d'accord pour lancer un programme "Habiter la Loire" avec la réalisation d'études de faisabilité pour construire des bâtiments flottants, notamment dans le Bas-Chantenay.


La composition des conseils municipaux et communautaires

Les deux têtes de listes sont d'accord depuis le début de la campagne sur une fusion dans le respect du vote des Nantais. Le rapport est donc de 70/30 à l'issue du premier tour. La liste Écologiste et Citoyenne présentera 15 personnes dans les 51 premières de la liste fusionnée, avec 18 représentants au total sur la liste commune.
En cas de victoire au second tour, 7 élus seront adjoints, 5 sur des thématiques et 2 sur des quartiers.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020