• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

FC Nantes : le club refuse la conciliation dans l’affaire Touré

Photo officielle du groupe pro du Football club de Nantes, Abdoulaye Touré, le 17 septembre 2013 / © Franck Dubray / AFP
Photo officielle du groupe pro du Football club de Nantes, Abdoulaye Touré, le 17 septembre 2013 / © Franck Dubray / AFP

Dans un communiqué, le FC Nantes a refusé la conciliation, proposée par le CNOSF, qui préconise l’acceptation de la décision de la Commission d’Appel de la LFP, à savoir le retrait de 3 points. L'avocat chargé de la conciliation, maître Lionel Levain, nous en dit plus.

Par Valentin Gaborieau

Le FC Nantes est prêt à aller jusqu’au bout. Dans un communiqué émis ce matin sur son site, le club a fait savoir qu’il allait saisir le Tribunal Administratif de Nantes en référé pour avoir gain de cause dans l’affaire Touré.

Le rappel des différentes décisions

Le 10 août 2013, en match d’ouverture du championnat de France de Ligue 1 face à Bastia (2-0), le FC Nantes fait entrer en jeu Abdoulaye Touré, 19 ans, qui n’aurait pas dû jouer la rencontre à cause d’une suspension. Le SC Bastia porte réclamation. Le FC Nantes conteste la suspension du joueur devant la Commission Fédérale de Discipline, puis la Commission des Compétitions de la LFP.

La Commission Supérieure d’Appel de la FFF (décision du 31 octobre 2013), puis le Comité National Olympique et Sportif Français (décision du 5 février 2014) confirment, tour à tour, la suspension d’Abdoulaye Touré.

Le 12 février 2014, la Commission des Compétitions de la LFP retire 3 points aux Canaris, donnés au bénéfice du club bastiais.

Le FC Nantes fait donc appel devant la Commission d'Appel de la LFP. La décision confirme le retrait des 3 points, et le CNOSF conseille le FC Nantes de ne pas aller plus loin. Le club a souhaité montrer son opposition quant à cette proposition et décide de saisir le Tribunal Administratif de Nantes en bref délai, pour contester ce litige.

Une suite encore incertaine

Joint par téléphone, maître Lionel Levain, l'avocat en charge de la conciliation entre le FC Nantes et le CNOSF, revient sur cette dernière information.

C'était la dernière étape de 7 mois de procédures. Le Code du Sport nous oblige à respecter toutes ces étapes. Le conciliateur du CNOSF a préconisé de s'en tenir à la décision de la LFP, à savoir le retrait des 3 points, ce que nous contestons.







Après avoir passé les différents organes du sport, l'affaire Touré est donc maintenant devant la justice.

Je ne sais pas ce qu'il adviendra de la suite de cette affaire. En justice, aucune issue n'est certaine. Chaque étape suffit sa peine. Nous prendrons connaissance de la décision rendue par le Tribunal Administratif et nous agirons en conséquence.


Interrogé sur le fait que le tribunal soit saisi en référé, donc dans un délai proche, il explique que

cela n'a pas d'incidence particulière si ce n'est que le classement de Ligue 1 sera actualisé en fonction des décisions.

A lire aussi

Sur le même sujet

DOCUMENTAIRE. Mes parents, ces héros ordinaires

Les + Lus