Notre-Dame-des-Landes : "la fin de l'aéroport" faisait partie des propositions si les écologistes entraient dans le gouvernement Valls

Emmanuelle Cosse à l'occasion du conseil fédéral des écologistes à Paris assure que la fin de NDDL était une proposition "solide" faites aux verts si ils acceptaient d'entrer au sein du gouvernement Valls.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

"La fin de NDDL"

La fin de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes était donc acté si les écologistes acceptaient d'entrer dans le gouvernement de Manuel Valls. 

Manuel Valls nous a fait une proposition simple : diriger un ministère de l'écologie, avec la tutelle sur l'énergie, afin de faire la loi sur la transition énergétique. Une loi qui acte la réduction de la part du  nucléaire. (..) Une réforme de la décentralisation pour aboutir à 10 régions, la mise en oeuvre de la proportionnelle et enfin, à demi-mots, la fin de NDDL"


a énuméré la secrétaire nationale Europe Ecologie Les Verts Emmanuelle Cosse devant le conseil national de son parti.

Pas un échec des écologistes

"Ce n'est pas un échec des écologistes si nous sommes absents du gouvernement. C'est celui d'une majorité et d'un président de la République qui n'a jamais cherché à construire durablement une alliance. " Conclut celle qui est persuadée que les écologistes reviendront un jour au gouvernement car "la France a besoin d'écologie".

Avec AFP.