Cet article date de plus de 7 ans

Notre-Dame-des-Landes : Ségolène Royal serait sur la même position que les écologistes assure Emmanuelle Cosse sur France 2

Sur France 2 dans le magazine politique de la rédaction "13h15 le dimanche", la patronne des Verts enfonce le clou, Ségolène Royal serait en phase avec les écologistes sur l'avenir du dossier Notre-Dame-des-Landes.
Ségolène Royal la ministre de l'écologie du gouvernement Valls ici en conseil le mercredi.
Ségolène Royal la ministre de l'écologie du gouvernement Valls ici en conseil le mercredi. © PHILIPPE WOJAZER / AFP

La scène face caméra

Devant la caméra de France 2, Emmanuelle Cosse accepte de partager un moment "d'ambiance" dans son bureau avec Yannick Jadot, l'euro député EELV de l'Euro région Ouest. La patronne des verts raconte son entretien récent avec Ségolène Royal.


Ségolène Royal a "la même position" que les... par LeLab_E1Nos confrères du Lab d'Europe 1 ont repéré la séquence, et comme nous y voient un nouvel indice de la volonté du nouveau gouvernement de laisser sur le dossier de l'aéroport du Grand-Ouest du "temps au temps", comme disait François Mitterrand.

La latitude de Manuel Valls

La semaine dernière déjà, Emmanuelle Cosse à l'Afp et devant le conseil exécutif des écologistes, avait assuré que le Premier ministre avait proposé l'abandon du projet avec l'espoir de voir les alliés verts de la majorité rester au gouvernement.
"Il n'a fait aucune promesse mais il a clairement laissé entendre qu'il avait une marge de manœuvre sur ce dossier là" précisera plus tard, la secrétaire générale d'EELV.

Béni soit le campagnol

Ségolène Royal, compte bien attendre que tous les recours juridiques arrivent au bout. Cette semaine, le conseil national de protection de la nature a donné un avis défavorable à la destruction d'une espèce menacée à Notre-Dame-des-Landes, le campagnol amphibie. L'instance consultative ne suit pas les recommandations du préfet. "Cela fragilise la position de l'État et de Vinci" expliquent les naturalistes opposants.
Ce campagnol est sans doute une occasion rêvée pour le gouvernement pour gagner du temps, afin de pouvoir à terme enterrer le projet ? 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
notre-dame-des-landes politique élections municipales 2020 europe écologie les verts