Cet article date de plus de 7 ans

Les algues vertes ne sont plus une exclusivité bretonne

L'algue verte colonise les côtes ligériennes comme celle de Normandie et de Bretagne.

Les chiffres de 2012

Baisser les apports d'azote

Le trop plein d'azote, présent dans de nombreux engrais et souvent issu de l'élevage intensif, explique la prolifération de l'algue verte. L'Agence de l'eau Seine Normandie prévoit de demander aux agriculteurs et collectivités de baisser de 30% l'apport en azote dans l'eau de mer d'ici fin 2018 sur le bassin de l'Orne. "La cause de ce phénomène breton qui commence à apparaître en Normandie c'est l'azote qui y augmente actuellement" explique André Berne, le directeur de l'Agence de l'eau.

"Il y a un décalage entre la Bretagne, qui a pollué plus tôt avec des quantités plus importantes, et la Normandie où l'intensification agricole a été plus tardive et moindre qu'en Bretagne" poursuit le directeur.
L'histoire agricole de la Normandie et celle des Pays de La Loire est quasiment identique et l'on retrouve des causes similaires à la prolifération des nitrates dans nos rivières.

Avec AFP.

La carte des algues vertes


##fr3r_https_disabled##

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pollution agriculture