Cet article date de plus de 7 ans

Le Mans : le jour de la reconnaissance pour Joseph Weismann

Joseph Weismann, 83 ans est l'un des très rares rescapés de la rafle du Vél'd'Hiv en juillet 1942. Il a été décoré ce dimanche au Mans de la médaille des Évadés. Une distinction qui lui était refusée depuis des années.
Joseph Weismann entouré de proches et d'amis dans un salon de la préfecture de la Sarthe vient de recevoir la médaille des Évadés
Joseph Weismann entouré de proches et d'amis dans un salon de la préfecture de la Sarthe vient de recevoir la médaille des Évadés © AFP PHOTO / JEAN-FRANCOIS MONIER

La cérémonie s'est tenue dans le cadre de la journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l'État français. C'est à la faveur d'une dérogation "à titre exceptionnel" que la médaille lui a été remise par le ministre et élu de la Sarthe Stéphane Le Foll, au Mans, où M. Weismann réside.

L'image 

durée de la vidéo: 00 min 24
Le jour de la reconnaissance pour Joseph Weismann

La réaction émue de Joseph Weismann

Avec cette médaille, la boucle commencée le 16 juillet 1942 est enfin bouclée. C'est pour moi la reconnaissance de tout ce qui s'est passé


Évadé à l'âge de 11 ans du camp de Beaune-la-Rolande (Loiret) où il avait été conduit après avoir passé trois jours au Vélodrome d'Hiver, Joseph Weismann n'était pas parvenu à obtenir la décoration, son cas ne rentrant pas dans les critères d'attribution détaillés dans un décret du 7 février 1959.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
hommage histoire