Cet article date de plus de 6 ans

FC Nantes : 3 raisons de battre ou non le FC Metz

Metz veut briller à domicile ce soir, Nantes veut dominer le promu de l'année. Un match équilibré attendu.
On attend à Metz une prise de risque plus grande de la part des Canaris contrairement à leur premier match face à Lens.
On attend à Metz une prise de risque plus grande de la part des Canaris contrairement à leur premier match face à Lens. © Marc Ollivier / MAXPPP

Le promu a les dents longues

Michel Der Zakarian avait l'air faussement détendu en conférence de presse. Il sait que le déplacement à Metz ne va pas être une promenade de santé. Les deux clubs se ressemblent, ils jouent beaucoup en défense et collectivement savent user l'adversaire. Qui va faire la différence ? À Saint-Symphorien ce soir, les gradins seront remplis à craquer. Le coach se méfie des Lorrains.

Ils vont avoir une envie féroce de nous faire chuter. On s'attend à un match difficile. Ils sont ce qu'ils ont fait l'an dernier. Toute la saison ils ont très très bien défendu en Ligue 2. Ils ont des joueurs de rupture, de contre. Après est ce qu'ils vont joueur sur le même schéma qu'à Lille, je ne le pense pas. Ils vont passer à deux attaquants devant. Ils jouent à domicile. Il va falloir qu'ils se livrent un peu. 

 

Der Zakarian sur le FC Metz

Il va donc falloir laisser les Messins se dévoiler dès le début du match, les laisser pécher par orgueil et très vite profiter d'une défense emportée dans des actions héroïques portées par son public vers l'adversaire. En espérant voir les Lorrains oublier leur défense, Nantes veut semer le doute dans la discipline messine.

Une stratégie à huis clos

Pas de média à Metz pour le dernier entraînement. Comme pour savoir ménager le suspens sur la stratégie adoptée face à Nantes. Les enjeux sont importants, symboliques pour un club qui retrouve ce soir la Ligue 1 après 95 matches passés en Ligue 2 depuis 2008. La semaine après le déplacement à Lille a été mouvementée le long de la Moselle, comme le souligne nos confrères de France Bleu Lorraine, "le retour de Diafra Sahko mercredi à l'entrainement, où le sénégalais a d'ailleurs été trés bon puis son nouveau départ vers West Ham jeudi soir, a dû quelque peu perturber voir agacer le staff messin." 
La stratégie basée sur une défense de fer pourrait sans pièce maîtresse être revue, une occasion en or pour les Canaris, profitant des ajustements stratégique des Messins. " On a travaillé pour prendre le jeu à notre compte, devant notre public" confime le défenseur lorrain, Jérémy Choplin à l'Equipe ce matin.
Réponse dès le coup d'envoi ce soir.
 

© Capture d'écran FCMetz.com


 

Pas de changement du côté de Nantes ?

Les observateurs abonnés à la Jonelière connaissent les réticences de Michel Der Zakarian a vouloir tout changer pour simplement leur faire plaisir. Yacine Bammou, adulé comme la nouvelle révélation après son but et son entrée sur le terrain face à Lens samedi dernier à la Beaujoire jouera-t-il ce soir et pas seulement sur le banc des remplaçants ? Pas si vite répond le coach préférant toujours la stabilité à l'aventure "C'est un jeune qui découvre la Ligue 1, on va l'amener petit à petit" tranche Der Zakarian. 
D'après les informations d'Antony Clément, correspondant de l'Equipe, "une défense à trois a été testée" à huis clos lors du dernier entraînement, "mais la formule s'est révélée très peu convaincante". Nous devrions assister au retour de la "charnière traditionnelle, Djilobodji-Vizcarrondo", la stabilité tactique a toujours plutôt réussi aux Canaris et le coach sait aussi surprendre dans ses choix en cours de match.


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
fc nantes fc metz sport