• faits divers
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite
  • culture

Les affaires en Crimée de Philippe de Villiers avec l'oligarque Konstantin Malofeev

Philippe de Villiers avec Vladimir Poutine à Yalta à la fin de l'été. / © ALEXEI NIKOLSKY / POOL / AFP
Philippe de Villiers avec Vladimir Poutine à Yalta à la fin de l'été. / © ALEXEI NIKOLSKY / POOL / AFP

En s'associant avec Konstantin Malofeev pour ouvrir deux parcs d'attraction, l'un à Moscou l'autre en Crimée annexée, Philippe de Villiers choisit un partenaire montré du doigt par la communauté internationale comme le financier des forces armées séparatistes dans l'est de l'Ukraine. 

Par Xavier Collombier

Sur la liste noire de l'Union Européenne

Konstantin Malofeev à 40 ans est présenté sur sa page Wikipédia comme président d'un fond d'investissement international et président d'une fondation humanitaire orthodoxe la Fondation de Saint-Basile. Cette conviction ultra-orthodoxe l'a amené à débarquer en plein conflit ukrainien à Sébastopol, sur la zone de guerre, fin janvier en Crimée avec le patriarche russe accompagné de reliques séculaires, "un vrai miracle" explique-t-il au très sérieux quotidien économique européen de référence The Financial Times (article payant). 

Quelques mois avant l'annexion de ce territoire par la Russie de Poutine, le jeune oligarque signe également un chèque de 960 000 $ dans un but humanitaire.

Les gens qui ont des sentiments patriotiques et orthodoxes me connaissent, et quelques fois je les connais aussi pour autant cela ne veut pas dire que je leur paie un salaire ou que nous agissons de la même manière en affaire"


se justifie-t-il au quotidien libéral publié à Londres.

Ce millionnaire royaliste et fervent adepte de la pure foi orthodoxe créationniste, rejetant les thèses de Darwin sur l'évolution, connaîtrait une ascension fulgurante selon le journaliste du Financial Times à Moscou. Le maître du Kremlin ayant axé son troisième mandat autour des valeurs éternelles de la Russie et de la religion orthodoxe.

Deux anciens employés de Konstantin Malofeev ont fait parler d'eux lors de l'annexion de la Crimée. Alexandre Borodai, Premier ministre de la République auto-proclamée de Donesk a longtemps été en charge des relations publiques de l'homme d'affaire russe et Igor Girkin le chef militaire des séparatistes est également un ancien salarié. "Des fâcheuses coïncidences" explique Konstantin Malofeev.

Les affaires en Crimée du Puy du Fou


Quelques jours après l'attaque au tir de missile du vol MH17 au dessus de l'est-ukrainien, le ministre de l'intérieur de l'Ukraine a ouvert une enquête pour "financement illégal de groupes armés et d'actions terroristes" à l'encontre du jeune olligarque. L'Union Européenne a placé Konstantin Malofeev sur sa liste noire. Toutes transactions avec lui, au nom des sanctions adoptées par l'Union contre la Russie seraient sujettes à des sanctions immédiates de la part de l'UE, comme le confirme dans son édition de samedi The Telegraph auprès d'experts du droit des affaires basés dans la capitale financière de l'Europe.

"Calomnies"

La Commission européenne n'a pas encore passé les menottes aux responsables du Puy du Fou parce que Philippe de Villiers est allé rencontrer M. Poutine, on n'en est pas encore là"


réagit le fondateur Président du Puy du Fou sur RTL samedi, "les sanctions contre Konstantin Malofeev ne sont fondées que sur un délit d'opinion, on lui reproche des déclarations sur son amour de la Russie, l'Union européenne est revenue au temps de la Terreur et les insinuations derrière ces sanctions sont de pures calomnies".

A lire aussi

Sur le même sujet

Visite du chantier de la mairie d'Olonne sur mer

Les + Lus