Philippe de Villiers rencontre Vladimir Poutine pour un projet de Puy du Fou en Crimée

En pleine crise ukrainienne, Vladimir Poutine, le chef de l'Etat russe, a reçu Philippe de Villiers au Palais d’Eté des Tsars à Yalta. Non pas pour parler du conflit mais pour discuter d'un projet de parc russe : le Tsargrad, un Puy du Fou version russe.

Philippe de Villiers et Vladimir Poutine lors de leur rencontre jeudi 14 août 2014
Philippe de Villiers et Vladimir Poutine lors de leur rencontre jeudi 14 août 2014 © DR
L'entrevue entre les deux hommes a eu lieu jeudi et a duré une cinquantaine de minutes. Vladimir Poutine et Philippe de Villiers ont, dans un premier temps, échangé devant la presse russe avant de poursuivre leur entretien en tête à tête.

"Vladimir Poutine a souligné auprès de son hôte français qu'il regardait avec le plus grand intérêt le projet (...) d'un parc historique sur l'Histoire de la Russie. Il a salué l'oeuvre du Puy du Fou, "réputée dans le monde entier" précise-t-on au Puy du Fou en Vendée.
Selon le Moscow Times , "Le parc russe serait consacré à la Grande Guerre patriotique de 1812, au cours de laquelle la Russie a détruit l'armée de Napoléon Ier"...

En plein conflit entre Russie et Ukraine, Philippe de Villiers explique dans un communiqué de presse que "les sanctions sont des actes de guerre. Les coopérations sont des actes de paix. Nous sommes venus poser un acte de paix. Cette oeuvre commune franco-russe s'inscrit dans la longue tradition de l'amitié francorusse."
Dans un entretien accordé au Figaro la semaine passée, l'ancien président du Mouvement pour la France n'avait pas caché son admiration pour le chef de l'Etat russe.

N'empêche qu'au vu des sanctions prononcées contre la Russie, le projet de Puy du Fou russe pourrait, dans un avenir proche, avoir du plomb dans l'aile.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
puy du fou politique