Cet article date de plus de 6 ans

Pour être entendu par son chien, mieux vaut ne pas lui parler !

C'est le résultat d'une étude très sérieuse de chercheurs américains, il vaut mieux caresser son chien plutôt que lui parler pour être le préféré de son animal.
Inutile de parler à son chien pour être entendu.
Inutile de parler à son chien pour être entendu. © @Xawa

On s'en doutait

Tous les propriétaires de chien sourd s'en doutaient. Le plus fidèle ami de l'homme est plus sensible aux caresses, aux gestes qu'aux paroles et aux ordres ou au ton de voix. Il suffit de voir l'attachement d'un chien de race sourd à son maître, bien obligé d'utiliser d'autres stratagèmes que ses cordes vocales pour être entendu par son animal. 
Cette réalité tangible vient d'être prouvée scientifiquement.

L'étude des universitaires

Les universitaires américains multiplient actuellement les études autour de nos animaux de compagnie, longtemps délaissés aux profits de leurs cousins sauvages. On pensait tout savoir sur nos compagnons domestiques à forces de millénaires passés côte à côte, dans les faits on ne sait rien ou presque. Depuis maintenant quelques années, de nombreux scientifiques anglo-saxons essayent de décrypter le comportement de nos amis les plus proches, plus les études avancent et plus la sensibilité des animaux est mise en avant.
Ainsi il a été démontré que les chiens exprimaient bien un sentiment de jalousie vis à vis de leur maître face à des congénères.
Démonstration de la jalousie chez deux Danois.
Une nouvelle étude s'intéresse cette fois à l'éducation canine et aux ordres verbaux à l'endroit de nos amis.

Deux scientifiques de l'Université de Floride viennent de démontrer que les chiens domestiques (Canis lupus familiaris) préféraient les caresses aux remerciements verbaux.

Tais-toi, et caresse-moi !  je t'obéirais, en somme....


L'étude est publiée en ligne par les universitaires et est reprise par Discovery magazine, elle a consisté à étudier trois groupes de chiens dans deux types d'interactions, verbales puis physiques. Dans tous les groupes et pendant 8 sessions; les chiens de refuge avec des inconnus, ceux rencontrant des personnes n'étant pas leur propriétaire et enfin des chiens travaillant avec leur propriétaire, tous ont été plus sensibles aux contacts qu'aux ordres verbaux. Pour les scientifiques, une démonstration que le contact physique est nécessaire pour sociabiliser nos amis à poil !


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux