Cet article date de plus de 6 ans

FC Nantes : les canaris sans pitié face au Stade Lavallois, en coupe de la Ligue (4-0)

Dans un stade de la Beaujoire bouillonnant, le FC Nantes s'est qualifié pour les 8ème de finale de la Coupe de la Ligue face au Stade lavallois en s'imposant 4-0. De belle augure pour la suite...
L’addition est sévère mais réaliste. Les Mayennais repartent de la Beaujoire avec une élimination et 4 buts encaissés. Ils ont vu le réalisme offensif nantais ce soir.

Déjà 1-0 après 5 minutes de jeu

Quelques minutes après le coup d'envoi donné par les Mayennais, Saïd se procure une première opportunité pour Laval. Mais sa frappe à l'entrée de la surface est facilement interceptée par Riou. La réponse nantaise est quasi immédiate. Bammou centre pour Shechter. La reprise de l’Israélien, bien qu’un peu molle, lobe Cappone. (1-0)
A l’approche de la trentième minute, Bammou est tout prêt d’inscrire le second but nantais. Sa frappe lourde au sol, frôle le montant droit de Cappone, le gardien Lavallois. Il reste quelques minutes avant la mi-temps, quand Nantes a la possibilité de  marquer sur un coup franc lointain de Vincent Bessat. Cappone détourne le ballon qui filait le long de son montant gauche.
Puis c’est Bourgeois et surtout Diallo qui ont la possibilité d’ouvrir le compteur pour le Stade Lavallois. Sur une contre attaque, Diallo se retrouve seul face à Riou. Mais sa frappe est hors cadre pour quelques centimètres, au grand soulagement de la tribune Loire qui voyait l’égalisation arriver.


Le second but, à l’heure de jeu

Les Nantais sont très efficaces offensivement. Leur première attaque de cette seconde période se solde là encore par un but. Bammou lance Iloki à droite qui va au bout de la surface et centre en retrait pour la reprise du droit de Bessat (2-0)

A 20 minutes du terme, Nantes enfonce le clou

Denis Zanko décide d'apporter du sang neuf, avec les entrées de Guirassy et Zéoula. Mais la tête n'y est plus, et les Nantais corsent l'addition avec un bel enroulé d'Ismaël Bangoura, laissant sans réaction Lionel Cappone. (3-0)

Un dernier pour la route

Dès lors, Laval n’est plus en mesure de revenir dans la partie. Au contraire, les actions nantaises se succèdent. Le contre des canaris part à droite, Shechter récupère à l'entrée de la surface, s'emmène le ballon et frappe enveloppé du gauche (4-0)

Nantes est à nouveau efficace devant le but. Une très belle façon de préparer un autre derby, dimanche face au Stade Rennais...
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
fc nantes coupe de la ligue stade lavallois