Nantes : des manifestations pour la venue du Premier ministre

Manifestations sur le pont LU à l'occasion de la venue à Nantes du Premier ministre Manuel Valls pour l'ouverture des Assises de la mer / © Évelyne Garcia
Manifestations sur le pont LU à l'occasion de la venue à Nantes du Premier ministre Manuel Valls pour l'ouverture des Assises de la mer / © Évelyne Garcia

Marins pêcheurs, bonnets rouges, syndicats de salariés, manif pour tous, divers rassemblements se sont regroupés à proximité de la Cité des congrés de Nantes, retranchée derrière un important dispositif policier

Par Christophe Turgis

La venue du Premier ministre ne passe pas inaperçue en ville. Blocage de voies pour le passage du cortège ministériel, manifestations aux revendications variées, pas facile de se déplacer en ville aujourd'hui.
Autour de la Cité des congrès un dispositif policier bloque la circulation automobile comme celle des transports publics. Sur le pont Lu diverses manifestations se sont agglomérées. Bonnets rouges, syndicats de salariés, marins pêcheurs, anti-corridas...

En milieu de matinée, quelque 350 pêcheurs (chiffre police), accompagnés d'une quinzaine de navires qui avaient remonté la Loire, ont débarqué près du centre-ville de Nantes avant de se rendre en cortège à la préfecture de région pour y être reçus par une conseillère du secrétaire d'État chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, Alain Vidalies. Ils réclament le maintien à l'identique des quotas de pêche en 2015.

Sur le pont LU, quelque 270 manifestants, répondant à un appel intersyndical CGT/FO/Solidaires/FSU contre le Pacte de responsabilité, étaient rassemblés derrière une banderole "Pour l'emploi, les salaires, la protection sociale - Non à l'austérité et au pacte d'irresponsabilité".
À quelques mètres, une cinquantaine de militants de la réunification de la Bretagne, dont une quinzaine de Bonnets rouges, manifestaient avec une banderole: "La solution viendra de Bretagne, pas de Paris". Il se sont ensuite dirigés vers la permanence du Parti socialiste, rejoints par une cinquantaine d'autres manifestants.

Un peu plus loin une dizaine de femmes réclamant la "renaissance de l'État palestinien"étaient présentes. Une dizaine de militants de l'association "Nantais pour la famille",proches de la Manif pour tous, étaient également rassemblés.
Enfin, quatre militants anti-corrida manifestaient contre la venue du Premier ministre d'origine espagnole, réputé amateur de ces manifestations taurines.

A lire aussi

Sur le même sujet

Gesvre : une famille d'artistes hors norme les Poincheval

Les + Lus