Nantes : la maison des Ligonnès ne trouve pas preneur

En dépit d'un prix largement revu à la baisse, la maison où fût assassinée la famille de Ligonnès n'est toujours pas vendue, ce sont nos confrères de Presse-Océan qui relèvent cette information au détour de la parution discrète d'une annonce immobilière. 

Bientôt quatre ans que le n° 55 du Boulevard Schumann à Nantes devenait la maison de l'horreur. En avril 2011, on y découvrait 5 cadavres enterrés sous la terrasse. La mère de famille et ses 4 enfants. Auxquels venait s'ajouter la mystérieuse disparition du père. Disparition encore inexpliquée aujourd'hui !

Depuis, le temps a passé. Le tumulte autour du drame s'est apaisé. Et le propriétaire du bien, la maison était louée à la famille de Ligonnès, aimerait volontiers s'en séparer. Mais voilà, en dépit d'une rénovation complète, la fuite du temps ne fait rien à l'affaire, le poids du drame qui s'est joué là, laisse des traces dans les esprits. Xavier Dupont de Ligonnès n'a toujours pas été retrouvé, vivant ou mort, peu importe, et l'histoire ne peut pas se terminer. 

Notre reportage (en avril 2014)

##fr3r_https_disabled##

 


Mais, au hasard de la navigation sur le web on trouve des témoignages qui indiquent que finalement on peut très bien vivre dans une maison dans laquelle sont survenus dans le passé des événements dramatiques :


Alors, pourquoi ne pas faire affaire avec cette maison "nantaise", 5 pièces, grand séjour de 30 m² sur terrain de 300 m². Prix 297 000 euros... quand dans le quartier un tel bien se négocie plus de 400 000 euros !