• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Challans : le concessionnaire automobile était un escroc sur le BonCoin

Une des voitures dont le propriétaire a été victime de l'escroc.
Une des voitures dont le propriétaire a été victime de l'escroc.

Son mode opératoire était toujours le même. Celui qui se présentait comme un concessionnaire automobile versait un petit acompte en récupérant la voiture vendue sur un site d'annonces en ligne et disparaissait avec le véhicule sans donner la moindre nouvelle.

Par Xavier Collombier

Les faits reprochés

Il se présentait comme un concessionnaire automobile. Il répondait aux petites annonces du BonCoin mises en ligne dans la région de Challans ou de Nantes. Le vendeur ne se méfiait pas et acceptait de laisser les clés de son véhicule au beau parleur. Ce dernier évidemment disparaissait après avoir versé un acompte symbolique, toujours en liquide avec le véhicule. 
"À chaque fois, les victimes n'ont plus de nouvelles. Le chèque est en bois, sur des comptes clôturés ou non provisionnés, la reconnaissance de dettes n'est pas respectée. Et quand les personnes s'en rendent compte, leur véhicule a déjà été revendu" expliquait au début de l'affaire en 2013, Jean-Bernard Leconte, l'une des victimes de l'escroc présumé à nos confrères de Ouest France.

500 000 euros détournés

Plus de 130 personnes ont été recensées dans cette vaste escroquerie. Le montant des sommes détournées s'élèverait à 500 000 euros environ. Incarcéré depuis plusieurs mois, le prévenu va répondre cette semaine de ses actes devant le tribunal des Sables d'Olonne.
le "concessionnaire arnaqueur"

 

A lire aussi

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus