Cholet : Bourdouleix et la “pétasse“ de Libération, des ”insultes inadmissibles” pour le quotidien

Gilles Bourdouleix, le député-maire de Cholet / © JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Gilles Bourdouleix, le député-maire de Cholet / © JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

La Société des journalistes et du personnel du quotidien Libération a dénoncé mardi "les insultes inadmissibles" visant une de ses journalistes, proférées lundi par le député-maire de Cholet, Gilles Bourdouleix, lors d'un conseil d'agglomération.

Par Fabienne Béranger

Selon Ouest-France, Gilles Bourdouleix (ex-UDI) a affirmé lors de ce conseil que "contrairement à ce qu'a écrit une petite pétasse de Libération, je ne suis pas un maire anti-gens du voyage". Il faisait allusion à un article publié par le quotidien national le 10 mars sous le titre "A Cholet, le maire anti-gens du voyage ferme leur aire d'accueil".

"De tels propos sont tout simplement indignes et abjects de la part d'un élu de la République", a réagi la Société des journalistes et du personnel de Libération, soulignant que Gilles Bourdouleix avait déjà été condamné pour "apologie de crimes contre l'humanité", et en lui demandant de s'excuser.

Interrogé par un correspondant de l'AFP, Gilles Bourdouleix, qui n'a pas démenti ses propos, a indiqué mardi soir que si la journaliste "a été choquée par le terme, oui, je lui présente mes excuses. Maintenant, j'attends aussi que Libération dise la vérité sur ce qui s'est passé il y a huit jours".

L'élu avait annoncé le 9 mars lors d'un conseil municipal la fermeture jusqu'à nouvel ordre de l'aire de passage des gens du voyage, à la suite de l'incendie d'un bungalow appartenant à la société de surveillance du site.
Gilles Bourdouleix avait été condamné en août pour "apologie de crime contre l'humanité" à une amende de 3.000 euros par la cour d'appel d'Angers
 our avoir dit, durant l'été 2013, lors d'une altercation avec des gens du voyage, qu'Hitler "n'en avait peut-être pas tué assez". Il s'est pourvu en cassation.

A lire aussi

Sur le même sujet

Eau et pesticides : la situation des Pays de la Loire

Les + Lus