Cet article date de plus de 4 ans

Affaire Troadec : recherches suspendues dans le Finistère, scellés sur la ferme du suspect

Les fouilles pour tenter de retrouver les restes des quatre corps de la famille Troadec ont été suspendues vendredi matin dans la ferme du principal suspect des assassinats, à Pont-de-Buis-lès-Quimerch (Finistère), où des scellés ont été posés
© FRED TANNEAU / AFP
Vers 8H30 ce matin, les trois derniers fourgons de CRS présents ont quitté les lieux où depuis deux jours de nombreux restes de corps ont été découverts. Le chemin qui mène à la ferme d'Hubert Caouissin et de Lydie Troadec, située au lieu-dit Logonna-Quimerc'h, à une quarantaine de kilomètres de Brest, a été barré par des grilles sur lesquelles a été apposé un panneau prévenant : "Site placé sous scellé judiciaire interdiction d'y pénétrer".

Une rose a été déposée anonymement sur une grille. Depuis mercredi, la ferme d'Hubert Caouissin, beau-frère du père de la famille Troadec, et de Lydie Troadec, la soeur de Pascal, fait l'objet de nombreuses fouilles.

Ces deux derniers jours, outre des restes humains, des bijoux et des objets qui avaient été dérobés dans la maison des Troadec à Orvault, notamment des ordinateurs, ont été découverts par les  enquêteurs, assistés par des spécialistes scientifiques dont un anthropologue et un médecin légiste.

♦ Tous nos articles sur l'affaire Troadec ♦

Ces objets ont notamment été retrouvés dans une zone très marécageuse de la propriété de 32 hectares. Des fouilles ont aussi été entreprises dans la maison et dans le four, qui, selon Hubert Caouissin, lui a servi pour brûler une partie des restes des corps qu'il a dit avoir démembrés.

Hubert Caouissin a avoué avoir tué les deux parents Pascal et Brigitte Troadec 49 ans, et leurs deux enfants, Sébastien, 21 ans, et Charlotte, 18 ans, le 16 février. Il a été mis en examen pour assassinats et atteinte à l'intégrité d'un cadavre. M. Caouissin a expliqué son geste en évoquant un "soupçon" de "disparition de pièces d'or", lors de la succession du père de Pascal et de Lydie Troadec. Ces pièces auraient dû être partagées, selon lui.

Sa compagne Lydie, soeur de Pascal Troadec, a été mise en examen pour "modification de l'état des lieux d'un crime et recel de cadavres".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
affaire troadec faits divers