Cet article date de plus de 5 ans

Attentats de Bruxelles : des lycéens de Nantes, Saint-Nazaire et Fontenay-le-Comte confinés sur place

Après les explosions qui ont fait ce mardi matin une vingtaine de morts et des dizaines de blessés à Bruxelles, les mesures de sécurité ont été renforcées. Une quarantaine de lycéens et étudiants de l'académie de Nantes sont donc confinés dans la capitale belge.

36 lycéens de classe de seconde et de première du lycée Rabelais de Fontenay-le-Comte sont actuellement en voyage scolaire à Bruxelles. Avec leurs sept accompagnateurs, ils sont confinés dans l'auberge de jeunesse où ils logent. Ils débutaient leur séjour et devaient rentrer le 25 mars. L'objectif pour le groupe est désormais de rentrer en France le plus rapidement possible. "Ils regagneront la France dès que la sécurité sera garantie par les autorités compétentes sur place" précise Franck Gauvrit, le proviseur du lycée Rabelais.

De leur côté, trois étudiants en BTS hôtellerie du lycée Nicolas Appert à Orvault et deux étudiants nazairiens sont également confinés sur leur lieu d'hébergement. Ils sont en contact avec le consulat de France afin de pouvoir rentrer, eux-aussi, le plus vite possible.

Le bilan provisoire des attaques menées ce mardi matin à l'aéroport et dans le métro de Bruxelles, font état de 35 morts et 200 blessés, selon le bilan provisoire.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
attentats à bruxelles faits divers terrorisme éducation société