Battu par le SCO d'Angers, le FC Nantes finit l'année à la 5e place

Le FC Nantes s'est incliné à domicile (2-1) contre le SCO d'Angers samedi 22 décembre, lors de la 19e journée de Ligue 1, pour la première fois depuis 52 ans. Les hommes de Christian Gourcuff finissent l'année 2019 à la 5e place, talonnés par les Angevins, 8e.
 

Les Nantais Kalifa Coulibaly, Alban Lafont et Imran Louza faisaient grise mine à l'issue de la rencontre.
Les Nantais Kalifa Coulibaly, Alban Lafont et Imran Louza faisaient grise mine à l'issue de la rencontre. © Jérome Fouquet - MaxPPP
Comme la saison passée, le FC Nantes a terminé l’année sur une défaite, 2-1, à domicile contre le SCO d’Angers, qui s’impose pour la première fois dans la cité des Ducs depuis 52 ans. Des temps – le 11 novembre 1967 – où Robert Budzynski, Jean-Claude Suaudeau et Bernard Blanchet jouaient à Marcel-Saupin.
 


Un cadeau pour Noël


Une victoire méritée pour les hommes de Stéphane Moulin, qui n’ont pas abdiqué après l’ouverture du score nantaise par Ludovic Blas (17e) : "Au début de la deuxième période, on sentait que ça ne pouvait pas en rester là", a déclaré à l’issue du match le coach angevin Stéphane Moulin, heureux "d’offrir un cadeau à nos supporters pour Noël".

Ils s’en sont remis à leur recrue Antonin Bobichon (50e) avant de faire céder une nouvelle fois le verrou nantais à quelques minutes du terme, d’une frappe croisée de Farid El-Melali (88e). "La victoire à la fin du match montre que le groupe a du caractère. Nous n'avons jamais renoncé et on a réussi à trouver les ressources pour gagner", poursuit Moulin.
 

"Je suis dégoûté"


Un constat partagé par son homologue nantais Christian Gourcuff pour qui le nul le "satisfaisait bien". "Il y a trop d'insuffisances pour contrôler une rencontre. Sous pression, on a affiché beaucoup de limites dans la tenue du ballon." Fait rare, le Breton n’a pas procédé à un seul changement alors que son équipe était en difficulté en deuxième période. "Si je n'ai pas fait de changement, c'est que j'estime qu'il n'y avait pas à en faire."

Alors que les Angevins "faisaient le bordel dans le vestiaire" selon Romain Thomas, heureux comme un gamin au coup de sifflet final, les Nantais, à l’image de leur capitaine Abdoulaye Touré, affichaient une mine dépitée. "Je suis dégoûté. Il y avait un peu de fatigue, mais tout le monde était attentiste." Une bien mauvaise façon de terminer l’année pour des Nantais émoussés, apathiques et peu inspirés.
 

Nantes 5e, Angers 8e


Dans ce championnat où l’écart entre le 5e (Nantes) et le 14e (Saint-Etienne) n’est que de 4 petits points, le FCN et le SCO (8e) se tiennent dans un mouchoir de poche – seul un point les sépare.
 
En s’inclinant ce samedi 21 décembre, le FCN a manqué une belle occasion d’atteindre les 30 points à la trêve, performance qu’ils ont réalisée à deux reprises (2014/2015 et 2017/2018) depuis leur retour dans l’élite. Comme en 2017/2018, sous les ordres de Claudio Ranieri, Abdoulaye Touré et ses coéquipiers terminent l’année à la 5e place, leur meilleur résultat depuis la remontée en Ligue 1.
 
Le classement du FC Nantes à la trêve depuis sa remontée en Ligue 1
Infogram

 
Nombre de points du FC Nantes à la trêve depuis 2013/2014
Infogram

Mis à part en 2016/2017, où l'arrivée de Sergio Concecaio avait provoqué une belle remontée, le FC Nantes a la fâcheuse habitude de faiblir en deuxième partie de saison et de terminer à une moins bonne position qu'à la trêve. Lors de la saison 2017/2018, les Canaris de Claudio Ranieri avaient terminé 9e alors qu'ils étaient 5e fin 2017.
 
Le classement du FC Nantes à la trêve et en fin de saison
Infogram

De son côté, le SCO réalise son deuxième meilleur démarrage depuis sa remontée en Ligue 1, en 2015. Avec 28 points, ils ne sont qu'à trois petites unités de leurs 31 points acquis en 2015/2016, saison où ils avaient passé les fêtes sur la troisième marche du podium. 
 
Untitled infographic
Infogram


Gourcuff prolongé,  Foulquier en approche

En ne procédant à aucun changement durant la défaite contre Angers, Christian Gourcuff, qui a prolongé son contrat jusqu'en 2021, a peut-être voulu envoyer un message à ses dirigeants : son effectif ne serait pas assez dense, d'autant que quatre de ses joueurs sont blessés : Andrei Girotto, Fabio, Kader Bamba et Marcus Coco. L'ailier belge Anthony Limbombé, également blessé, a lui fait son retour à Nantes, rappelé de son prêt au Standard de Liège.

Par ailleurs, selon Ouest-France, le polyvalent arrière Dimitri Foulquier (26 ans) pourrait bien débarquer sur les bords de l'Erdre. L'ancien Rennais, passé par Grenade, Watford, Strasbourg et Getafe, est proche de s'engager pour trois à quatre saisons avec le club nantais. Ce serait la première recrue du mercato hivernal. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport ligue 1 fc nantes angers sco