• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

VIDEO. Le FC Nantes s'incline face à un PSG mis en difficulté

Les Canaris se sont inclinés de justesse au Parc des Princes ce samedi. / © FRANCK FIFE / AFP
Les Canaris se sont inclinés de justesse au Parc des Princes ce samedi. / © FRANCK FIFE / AFP

Il s'en est fallu de peu pour que les Nantais manquent l'exploit de s'imposer face au PSG. Les Canaris ont tout de même su exploiter leurs (rares) occasions pour ce dernier match avant la trêve hivernale.

Par MD avec AFP

Le Paris SG, sans Neymar déjà en vacances mais avec Kylian Mbappé de nouveau buteur, a peiné mais a dominé Nantes ce samedi 22 décembre (1-0). Les Parisiens préservent ainsi leur invincibilité en Ligue 1 cette saison, lors du dernier match avant la trêve hivernale.

Après deux matches nuls consécutifs contre Bordeaux et Strasbourg, la machine parisienne n'a pas tourné à plein régime. Le PSG a été mis en difficulté par un FC Nantes offensif qui a su exploiter les failles de l'adversaire, bien que ça n'ait pas suffit.
 
              
"Les joueurs ont fait un bon match, on était bien organisé. Le Paris Saint Germain en ce moment est la meilleure équipe du monde. Malheureusement on n'a pas réussi à concrétiser les quelques occasions qu'on a eu", a commenté Vahid Halilhodzic, l'entraîneur de Nantes.
 
Déception pour le SCO Angers et le FC Nantes pour leur denier match de l'année
>> Jérôme Soulard

Incapables de cadrer un seul tir en première période, les champions de France s'en sont remis à leur jeune pépite pour glaner une 15e victoire en 17 matches dans le championnat. Deux jours après avoir fêté son 20e anniversaire, Mbappé a offert au Parc des princes un beau cadeau de Noël : une reprise à l'arraché sur un centre d'Angel Di Maria qui a fait mouche avec l'aide de la barre transversale. Un 13e but du champion du monde qui a suffit pour boucler l'exercice 2018 avec 47 points, soit 13 de plus que son dauphin Lille, avec deux matches en moins.
 

Pour son retour au Parc, où il a été joueur, de 1986 à 1987, puis entraîneur de 2003 à 2005, le technicien nantais Vahid Halilhodzic avait érigé un mur défensif de cinq joueurs qui a longtemps tenu bon, malgré quelques fissures exploitées par Angel Di Maria.

 

"Un peu timides"


L'Argentin Di Maria, incertain avant la rencontre en raison d'une gêne à une cheville, a été l'homme à tout faire d'un PSG pas très inspiré sur le front de l'attaque. Il a beaucoup frappé, au-dessus ou à côté, et aurait dû devenir passeur décisif si Edinson Cavani n'avait pas manqué son face-à-face avec le gardien nantais.
 

Les Parisiens ont eu beau confisquer le ballon, avec près de 70% de possession, ils ont longtemps manqué de justesse dans le dernier geste. Les hommes de Thomas Tuchel auraient pu le regretter car, à l'inverse, Nantes a bien exploité ses très rares occasions. Un centre fuyant de Lucas Lima côté gauche et une lourde frappe lointaine de Kara Mbodji ont notamment donné des sueurs froides à Gianluigi Buffon, préféré à Alphonse Areola gêné au dos.

"Pour faire un exploit contre le Paris Saint-Germain, il faut avoir un peu de chance et être réaliste devant le but. C'est dommage parce qu'on aurait pu faire un grand exploit qui nous aurait donné beaucoup de plaisir et de courage pour la suite (...) On était un peu timide. On aurait dû montrer parfois plus de détermination, de rigueur, de malice", estime le technicien nantais.

 

Sur le même sujet

Nantes : le samedi 6 avril 2019, la vidéo de manifestants pris au piège d'une "nasse" fait polémique

Les + Lus