Bloqué par les forces de l'ordre, le tracto-vélo de NDDL est reparti

Parti hier de Notre-Dame-des-Landes, le cortège des anti-aéroport faisait route pour Paris et la conférence sur le climat (COP21) lorsqu'il a été stoppé ce matin après Ancenis, à Anetz sur une route départementale.

Le convoi tracto-vélo de NDDL
Le convoi tracto-vélo de NDDL © France 3 Pays de la Loire
Des gendarmes en nombre sont intervenus pour bloquer durant deux bonnes heures le convoi de 200 cyclistes et 5 tracteurs. Ce qui a fait réagir les initiateurs du périple. Ils estiment dans un communiqué que ce blocage est "un signe de plus de la volonté du gouvernement de museler toute contestation sociale et environnementale lors de la COP 21".

Un militant du groupe a indiqué qu'ils avaient refusé le contrôle d'identité. Au final, tous ont pu reprendre la route en début d'après-midi.

Les partisans et promoteurs du projet de Notre-Dame-Des-Landes ont commenté via un tweet cette halte forcée des anti-aéroport.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
notre-dame-des-landes économie transports transports aériens environnement société