Canicule : vigilance orange en Maine-et-Loire, Sarthe et Mayenne 

© Jean-Sébastien Evrard / AFP
© Jean-Sébastien Evrard / AFP

Trois départements de la région Pays de la Loire ont été placés en vigilance orange par Météo France pour la canicule annoncée pour mardi 23 juillet.

Par Pauline Thurier

La canicule sera très forte dans trois départements de la région. Le Maine-et-Loire, la Mayenne et la Sarthe seront particulièrement touchés par la vague de chaleur qui va toucher toute la France à partir de mardi 22 juillet. Météo France a placé ces trois départements en vigilance orange. En France, 59 départements sont concernés

Les 40 degrés seront atteints dans plusieurs départements de la région. Dans le Maine-et-Loire, mardi 23 juillet, il fera 40 degrés à Saumur et Noyant et 39 à Angers. Le mercure affichera 39 au Mans et 40 au Château-du-Loir dans la Sarthe. Pour la Mayenne, c’est dans le sud, à Château-Gontier qu’il fera 40 degrés. A Laval, la température ne devrait pas dépasser les 38°C.
 

Les préfectures du Maine-et-Loire et de Mayenne ont déclenché le niveau d’alerte 3 pour cette canicule. Il y aura donc une intensification des maraudes auprès des personnes sans abri et une aide aux personnes âgées et handicapées inscrites sur les registres communaux. 

Dans le reste de la région, les températures ne seront pas beaucoup plus douces. En Vendée, il fera 37°C à La Roche-sur-Yon. Météo France prévoit 38°C à Nantes et jusqu'à 40 en dans le sud-est de la Loire-Atlantique à Vallet. A Nantes, cinq parcs seront ouverts jusqu'à 22 heures.

Pour se prémunir un maximum des grosses vagues de chaleurs, maintenez votre logement au frais en fermant les fenêtres et les volets la journée et buvez régulièrement.
 

De nouvelles restrictions d'eau en Loire-Atlantique

Avec cette annonce de canicule, la préfecture de Loire-Atlantique ajoute des nouvelles restrictions d'eau. Il est désormais interdit d'arroser son potager, de laver son véhicule et de remplir sa piscine. Les gérants de golf, les industriels, les collectivités et les agriculteurs doivent également limiter leurs usages en eau. La ville de Nantes s'est engagée à réduire de 40% par jour sa consommation d'eau, en se restreignant notamment sur le nettoiement des espaces urbains et l'arrosage des parcs et des jardins.

La directrice régionale de la DREAL (Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement) a souligné que, pour la Loire, "c'est la troisième année la plus grave de ces derniers 150 ans".

 

Sur le même sujet

Les + Lus