Champions du monde en 2017, deux pompiers et un gendarme s'entraînent pour le titre mondial en 2019

Sébastien Dodain, Stéphane Langlois, Christophe Mathieu médaillés d'Or aux Jeux Mondiaux Police Pompiers 2017 à Los Angeles / © Team Spondylarthrite
Sébastien Dodain, Stéphane Langlois, Christophe Mathieu médaillés d'Or aux Jeux Mondiaux Police Pompiers 2017 à Los Angeles / © Team Spondylarthrite

Ils sont trois, gendarme et pompiers, à Ancenis, Saint-Nazaire et La Baule. Champions en titre de triathlon relais, au Jeux Mondiaux Police et Pompiers 2017 et remettent leur titre en jeu. Après Los Angeles, ils vont aller nager, pédaler et courir à Chengdu, en Chine, du 8 au 18 août prochains.

Par Christophe François

Ils sont champions du monde en titre, en triathlon relais, depuis les derniers Jeux Mondiaux Policiers et Pompiers. Un titre acquis à Los Angeles en 2017 par un trio pas tout à fait comme les autres.

Le duo de pompiers Sébastien Dodain et Christophe Mathieu (respectivement coureur à pied et nageur) s'est adjoint les qualités sportives de Stéphane Langlois, gendarme atteint d'une maladie très invalidante.

Quelques jours avant de s'envoler pour la Californie, Stéphane Langlois était cloué au lit, le dos bloqué, quasi forfait pour le rendez-vous mondial tant attendu.
Mais le coureur à pied et le nageur sont aussi pompiers, donc assez tenaces et volontaires. Jamais, ils ne seraient partis sans leur cycliste préféré et ils ont eu raison : à trois, ensemble, ils sont montés sur la plus haute marche du podium mondial.
 

Sensibiliser autour de la spondylarthrite 


Le gendarme Langlois est atteint d'une spondylarthrite ankylosante depuis plus de 18 ans et malgré un traitement médical lourd, il continue à faire du vélo. 
En août 2019, Stéphane sera membre de l'équipe de France mais aussi le porte-drapeau de malades qui croient très sincèrement dans l’évolution de la médecine pour permettre de mieux vivre leur combat contre la maladie


A travers sa participation, comme en 2017 aux États-Unis, le gendarme va pouvoir donner de l'espoir aux autres malades. Il veut continuer de prouver que malgré la maladie, il est possible d'être performant, d'avoir des rêves et surtout de les réaliser.
Malgré les violentes douleurs occasionnées par cette maladie, Stéphane Langlois conserve les objectifs d'un authentique sportif de haut niveau. Voici comment il décrit son ambition de compétiteur.
 

"Ce challenge donne un sens supplémentaire à ma vie"


Le sportif-malade, comme il se décrit, est on ne peut plus motivé par ce voyage en Chine et le défi sportif qui l'y attend. Il veut ''décrocher une médaille afin que les jeunes malades qui rentrent dans la maladie aient une vision positive de leur avenir".

"Nous allons vivre une formidable aventure en équipe et je souhaite donc reconstituer un trio ultra performant dans le but de conserver notre titre de champion du monde, partager et échanger des moments très forts avec mes coéquipiers, mes proches, nos supporters, nos partenaires et,sur le plan solidaire, communiquer très activement afin de mieux faire connaître les spondylarthrites au grand public''.

Stéphane Langlois, pratique le cyclisme depuis l'âge de 12 ans et affiche de nombreuses participations et podiums à des épreuves de la FFC, en Pays de la Loire, Sarthe, Nouvelle-Aquitaine ainsi qu'en compétitions internes à la Gendarmerie.

 
La cause de la spondylarthrite est affichée en grand sur le maillot des champions du monde de triathlon JMPP / © DR
La cause de la spondylarthrite est affichée en grand sur le maillot des champions du monde de triathlon JMPP / © DR

 

Un pompier de chaque côté


Avant Stéphane  le cycliste, il y aura le pompier nageur. Après lui, il y aura le pompier coureur à pied.

Christophe Mathieu, nageur émérite au palmarès étoffé, annonce à chaque fois que ''c'est la dernière'', mais deux ans plus tard, il est à nouveau sur la ligne de départ !

Plusieurs fois médaillé aux Jeux Mondiaux MPP depuis 1996, il a concouru au Canada, en Corée du Sud, en Australie et en Californie, en natation. En 2015, il se met au triathlon et remporte celui de Audencia-La Baule.

Il s'entraîne actuellement à repousser les effets du temps en essayant d'accrocher les chronos qu'il réalisait voilà deux ans, tandis que sa petite famille prépare les valises pour Chengdu.

En parallèle de sa carrière sportive, Christophe le pompier a toujours soutenu les initiatives en faveur de la reconnaissance du handicap et sa place aux côté de Stéphane ne doit rien au hasard.

Sur les côteaux du Pays d'Ancenis, Sébastien Dodain, lui, s'occupe de sa préparation physique pour Chengdu 2019, il sera celui qui prendra le relai en course à pied après le parcours vélo de Stéphane Langlois.

Il pratique l'athlétisme depuis l'âge de 6 ans, a découvert le football à 22 ans et a glané des médailles en régional, national de foot, athlétisme notamment sur 400m, 4 x 100m, et 100m. Ce qui ne l'empêche pas de goûter à la course de fond et afficher 1h24' au semi marathon de Paris.

 
L'amitié internationale et sportive entre policiers et pompiers, ici Stéphane Langlois à Los Angeles en 2017 / © Team Spondylarthrite
L'amitié internationale et sportive entre policiers et pompiers, ici Stéphane Langlois à Los Angeles en 2017 / © Team Spondylarthrite


 

Jeux Mondiaux Police Pompiers, un peu d'histoire



Les premiers Jeux Olympiques de la Police se sont déroulés à San Diego, en Californie, en 1967.
À l’époque, le Lieutenant (Lt) Veon Nyhus du service de Police de San Diego cherchait un moyen de promouvoir la bonne forme physique et la camaraderie au sein des professionnels œuvrant dans le secteur du maintien de l’ordre.
 

La première année, un total de 504 concurrents ont participé aux Jeux qui comprenaient seize épreuves sportives et qui se déroulaient sur deux jours.
À partir de ce moment, l’idée de promouvoir des Jeux Olympiques pour la Police a pris son envol et s’est propagée à travers les États-Unis.
 

Une des plus grandes compétitions sportives au monde


Aujourd’hui, les Jeux attirent plus de 10.000  policiers et pompiers, venus de 70 pays, avec un vaste programme sportif multisports et se tiennent partout aux États-Unis et à travers le monde.
Les Jeux olympiques sont incontestablement le numéro un en termes de nombre d’athlètes présents, suivis par les Jeux asiatiques, les JMPP arrivent donc au troisième rang des compétitions sportives internationales multidisciplinaires quant au nombre de participants.
 
Les Jeux mondiaux des policiers et pompiers ont pris une envergure internationale à partir de 1989. Pour la première fois de leur histoire, les jeux ont été organisés à l’extérieur des États-Unis, soit à Vancouver, au Canada.
La Suède pour sa part, a été le premier pays européen à accueillir les Jeux en 1999.

Depuis 1985, les villes hôtes des Jeux ont été :

1985 – San Jose, États-Unis
1987 – San Diego, États-Unis
1989 – Vancouver, Canada
1991 – Memphis, États-Unis
1993 – Colorado, États-Unis
1995 – Melbourne, Australie
1997 – Calgary, Canada
1999 – Stockholm, Suède
2001 – Indianapolis, États-Unis
2003 – Barcelone, Espagne
2005 – Québec, Canada
2007 – Adélaïde, Australie
2009 – Colombie-Britannique, Canada
2011 – New York, États-Unis
2013 – Belfast, Irlande
2015 – Fairfax, États-Unis
2017 – Los Angeles,  États-Unis
2019 – Chengdu, CHINE
 


 

Sur le même sujet

Les + Lus