COP 21 : Halte au gâchis, devenez zéro-gâcheurs !

Le gaspillage alimentaire serait-il une fatalité voire un mal nécessaire dans notre société d'hyper-consommation ? L'Europe a dit non en décrétant 2014 année de lutte contre le gâchis. Depuis, les initiatives se multiplient un peu partout. Zéro-Gâchis est l'une d'entre elles et elle est nantaise...

Nous sommes en période de crise économique, les ménages voient leur pouvoir d'achat régulièrement baisser, certaines familles doivent faire la queue aux Restos du Coeur pour se nourrir... et malgré ça nous continuons à jeter des tonnes de produits alimentaires.

9 millions de tonnes de nourritures gaspillées en France

Neuf millions de tonnes de nourritures gaspillées chaque année en  France, plus de 10 millions en Allemagne, 14 au Royaume-Uni... Et plus de 1,3 milliard de tonnes dans le monde selon les chiffres donnés par la FAO, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture. Dans un rapport publié en 2013, la même FAO précisait que près de 200 millions de personnes pourraient être nourries dans le monde avec la nourriture gaspillée et que celle-ci était responsable du rejet dans l'atmosphère de 3,3 gigatonnes de gaz à effet de serre. 

Le gaspillage n'est pas uniquement une gigantesque perte économique, il porte un grave préjudice aux ressources naturelles dont l'humanité dépend pour se nourrir, rappelle le rapport. 

Des chiffres qui font peur et doivent faire réagir. Certains ont réagi. Dans la grande distribution par exemple (2,3 millions de tonnes de nourritures gaspillées), des commerçants ont d'ores et déjà mis en place un système de vente à prix réduit de produits devant être consommés rapidement. Plutôt que de perdre tout, ils accordent des ristournes souvent importantes, 30, 50 ou même 70%.

C'est bien mais qui le sait ? Comment le consommateur trouve-t-il les produits en question ?

Zéro-Gâchis, zéro blabla, une initiative contre le gaspillage

C'est justement là qu'intervient la jeune start-up nantaise Zéro-Gâchis créée en 2012 et employant aujourd'hui une dizaine de personnes. Elle répertorie pour vous, magasin après magasin, la liste des produits à consommer rapidement bénéficiant d'une forte réduction. 

 

Sur votre ordinateur personnel ou sur votre smartphone, Zéro-Gâchis vous géolocalise automatiquement et vous propose une liste de magasins ainsi que leurs promotions.

J'ai testé pour vous ! Une géolocalisation sur Rezé dans la banlieue sud de Nantes a ramené 16 magasins, dont 8 proposant des offres promotionnelles, 459 offres en tout. Au menu : des laitues, des gnocchis à poêler, des steacks hachés mais aussi du pain au seigle, des sandwichs, des pains aux raisins, des palmiers pur beurre, des tripes à la tomate... souvent à -50%.
Pour chaque produit sont indiqués le prix, la remise offerte, la quantité disponible et la date de péremption. Mais attention, la mise à jour ne se fait pas en temps réel. Sur les 50 croissants disponibles le matin dans votre supermarché habituel, il se peut qu'il n'en reste aucun à midi. Le site internet et lui-seul indique le nombre de produits encore disponibles au moment de la mise à jour.

Qui paye ce service ?

C'est le commerçant qui paye. Zéro-Gâchis en contrepartie met à sa disposition un système d'étiquetage et de statistiques. Le site a aujourd'hui trois ans d'existence, l'application, deux ans et demi. 400 visites sont enregistrées en moyenne chaque jour et une centaine de magasins en France, deux en Belgique, sont partenaires.

Avantage du système, tout le monde s'y retrouve financièrement et le gaspillage est limité.

Plus d'infos sur le site de Zéro-Gâchis

>> Retrouvez Paul-Adrien Menez le créateur de Zéro-Gâchis dans l'émission Enquêtes de Régions ce mercredi 25 novembre à 23h, une émission spéciale COP21

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité