Coronavirus : 13 cas confirmés en Pays de la Loire, 93 collégiens et personnels de collège confinés ce vendredi 6 mars

Publié le Mis à jour le

Le nombre de cas de coronavirus s'élève désormais à 13 en Pays de la Loire ce vendredi 6 mars, a annoncé l'agence régionale de la santé.

Cinq nouveaux cas de coronavirus ont été détectés en Pays de la Loire. La Vendée est désormais touchée. Il s'agit d'un  homme de 49 ans résidant en Vendée et hospitalisé au CH de La Roche-sur-Yon.

Une femme de 46 ans et son fils de de 14 ans, résidant tous deux en Sarthe, ont été hospitalisés au CH du Mans. Patrick Dallennes, le préfet de la Sarthe, a annoncé vendredi après-midi que l'état de ces patients sarthois était rassurant.

L'adolescent de 14 ans est scolarisé au collège Jean de l'Epine au Mans qu'il a fréquenté lundi et mardi. Un recensement des cas contact est actuellement en cours dans l'entourage de la mère et du fils. 93 collégiens et personnels de l'établissement ont déjà été identifiés et placés en confinement.

Mère et fils se sont rendus dans une zone à risque, mais le préfet de Sarthe ne souhaite pas, pour le moment, indiquer laquelle.
Un homme de 44 ans résidant en Loire-Atlantique a été hospitalisé au CHU de Nantes et une femme de 57 ans résidant en Maine-et-Loire a été hospitalisée au CHU d’Angers.

Ces cinq nouveaux cas portent à 13 le nombre de personnes touchées par le Covid 19 dans notre région ce vendredi 6 mars.

Un état de santé "rassurant"


L'état de santé des huits premiers patients testés positifs au coronavirus depuis la semaine passée est "rassurant" selon l'ARS.

Un homme de 58 ans résidant en Loire-Atlantique a été hospitalisé au CHU de Nantes, a annoncé  jeudi matin l'Agence régionale de la santé. Il a été infecté par le coronavirus dans le Morbihan mais est peu symptomatique.

L'ARS annonçait mardi deux nouveaux cas : deux hommes âgés de 50 et 60 ans, hospitalisés au CHU de Nantes. Tous deux ont voyagé dans des zones à risques. L'un revenant d'un séjour en Italie, l'autre du Morbihan.

Une femme de 58 ans ne résidant pas dans la région a été hospitalisée au CHU de Nantes jeudi dernier. Cette femme, une médecin généraliste du sud de Compiègne, a été en contact mi-février "lors de ses consultations" avec un homme dont l'état s'est ensuite aggravé. Elle est en phase de guérison et sa sortie de l'hôpital est imminente, a précisé l'ARS ce jeudi après-midi.

Sont hospitalisés au CHU d'Angers, une femme de 58 ans résidant en Mayenne, une femme de 25 ans et un homme de 25 ans résidant dans le Maine-et-Loire ainsi qu'une femme de 27 ans résidant en Sarthe.

Les CHU de Nantes et Angers sont des établissements de première ligne, viennent ensuite les établissements de deuxième ligne, "le CH de Saint-Nazaire et La Roche-sur-Yon, Laval et Cholet, le 6 mars, le CH du Mans".

Ce vendredi, le préfet de la Sarthe a confirmé que l'unité d'infectiologie est pr^tes à rcevoir les cas les plus graves.

Saint-Nazaire aura la capacité respective de recevoir 2 patients, 10 pour La Roche-sur-Yon, 19 à Laval et 42 au Mans.

Pour rappel, pour toute question d'ordre médical, vous pouvez appeler le 15. Pour toute information, vous pouvez composer le 0800 130 000, numéro vert national appel gratuit 7j/7 24h/24. "Attention, cette plateforme téléphonique n’est pas habilitée à dispenser des conseils médicaux", précise l'ARS. 

La France, le bilan s'élève désormais à 423 cas et 7 décès.