Coronavirus : le covid-19 est toujours là, 15 clusters identifiés dans les Pays de la Loire

Avec le déconfinement et la réouverture des terrasses des cafés, on pourrait vite imaginer que le covid est en régression, il n'en est rien, si la pression sur les services de santé est raisonnable, le virus reprend un peu de "poil de la bête" en Loire-Atlantique.

Le robot permet d'extraire le matériel génétique de l'échantillon de test afin de pouvoir dire ensuite si le virus SARS-Cov-2 est présent.
Le robot permet d'extraire le matériel génétique de l'échantillon de test afin de pouvoir dire ensuite si le virus SARS-Cov-2 est présent. © France Télévisions Olivier Quentin
Déconfinement et début de retour à une vie normale ne signifie pas fin de l'épidémie. Les responsables de l'Agence Régionale de Santé (ARS) filent la métaphore sportive, pour Jean-Jacques Coiplet et Pierre Blaise : "le match n'est pas terminé !"

Loin s'en faut. Les chiffres indiquant le taux d'incidence de la circulation du virus sont satisfaisants, mais laissent apapraître une remontée sensible en Loire-Atlantique.
 

Le taux d'incidence

Le taux d'incidence est le nombre de personnes touchées par le covid-19 pour 100 000 habitants.

Pour les Pays de la Loire ce taux d'incidence est de 0,85 %.À noter que, il y a une semaine, ce taux était de 1.56 % en Maine-et-Loire du fait de cas testés positifs dans le bassin de vie à cheval sur trois départements que constituent Saumur, Cholet, les Deux-Sèvres et la Vienne.
En Loire-Atlantique, la découverte de nouveaux foyers infectieux ou clusters fait remonter ce ratio à 1,06 % le 2 juin. Ce chiffre était de 0,47 % le 28 mai. Preuve que le virus circule toujours activement en dépit des précautions.

30 864 tests ont été réalisés permettant de découvrir 620 personnes positives au covid-19 ! 2 797 personnes contacts ont pu faire l'objet d'un suivi, ont été mises en quatorzaine à leur domicile ou à l'hôtel selon les besoins.

Pour le R0, le chiffre du nombre de personnes contaminées par une personne porteuse du virus, il se situe à 0,68 en Pays de la Loire pour l'instant. Autrement dit, une personne malade contamine moins d'une personne dans son environnement. Le déconfinement devrait faire remonter ce chiffre.
 

12 clusters identifiés + 3 en Ehpad

L'ARS dénombre 15 clusters identifiés formellement faisant l'objet d'un suivi et de soins des personnes. Un foyer est déjà considéré comme clos d'autres le seront d'ici la fin de cette semaine.675 personnes ont été testées, 21 salariés se sont révélés positifs au covid, aucun nouveau cas depuis 14 jours. Le cluster est clos.Ce centre d'accueil a fait l'objet de plusieurs dépistages, 3 personnes ont été testées positives, si aucun cas ne se présente d'ici la fin de semaine le cluster sera clos.Au service de gériatrie, 21 patients et 7 personnels ont été testés covid +, si aucun cas ne se présente d'ici la fin de semaine le cluster sera clos.Sur 55 personnes testées, 11 personnes ont été confirmées positives, si aucun cas ne se présente d'ici la fin de semaine le cluster sera clos.3 personnes ont été testées positives et 11 cas contacts ont été identifiés, si aucun cas ne se présente d'ici la fin de semaine le cluster sera clos.3 personnes ont été confirmées positives dans 3 foyers distincts en proximité d'hébergement, 15 personnes contacts ont été identifiées, ce cluster préoccupe l'ARS qui indique "rester vigilante".Au sein de l'unité covid du Centre Hospitalier, 3 personnels ont été testés positifs, pas de cas supplémentaires, l'ARS reste en veille.Quatre personnes ont été testées positives, une campagne de tests pour 240 autres salariés est en cours.Une famille de gens du voyage touchée avec des personnes déjà hospitalisées, le contact tracing a permis de retrouver 5 personnes symptomatiques sur deux terrains. Les mesures de gestion sont en cours.Dans le service de gériatrie des cas positifs ont été détectés chez des patients et des personnels, l'ARS maintient une veille active.Deux assistantes maternelles, un parent et un enfant ont été testés positifs, l'établissement est fermé depuis le 29 mai.Des migrants qui ne sont pas accueillis en centre d'hébergement, mais circulant entre des associations de soutien, ont été testés positifs pour 6 d'entre-eux, l'ARS est en recherche de cas contacts dans les Deux-Sèvres.Les Ehpad font l'objet d'un suivi particulier, trois d'entre eux ont signalé plus de trois cas dans leur enceinte. Deux Ehpad en Vendée, un en Loire-Atlantique où des personnes ont été testées positives, mais sont asymptomatiques.
 

Un virus mutant ?

Ces personnes âgées positives au covid mais asymptomatiques posent une nouvelle question sur le mode de fonctionnement ou l'évolution du virus pour les médecins et les scientifiques !

"C'est une surprise, indique Pierre Blaise à l'ARS, cette population âgée ne développe pas la maladie, le virus a-t-il plus d'un tour dans son sac ? Est-ce une évolution du virus ? Nous sommes en recherche de signalements de cas semblables dans les publications internationales pour en tirer les enseignements qui s'imposent".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société déconfinement
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter